Ninja reporter de guerre #6: l’Europe de l’Est par Alexandre

Notre ami Ninja Reporter de guerre Alexandre de Belleroche vous fait un super compte-rendu sur ses sorties photos à Cracovie et Budapest, enjoy!

Puisque le Ninja est jeune et en pleine forme, au moins dans sa tête, il en profite pour voyager.
J’ai donc eu l’occasion de visiter les deux jolies villes de Cracovie et Budapest.

Deux jours dans chaque ville m’ont permis de faire plein de photos de touristes, de tous les bâtiments, mais courir à travers la ville avec un groupe, en passant de lieu touristique en lieu touristique ne donne pas souvent le temps de regarder autour de soi pour voir la vie quotidienne des habitants.

J’ai donc décidé de prendre du temps spécialement pour regarder et photographier les gens dans la rue.

 

Cracovie

Après une journée fatigante à visiter, je profite que mes amis soient allés dormir pour faire une petite ballade, seul. Et c’est la que j’ai pu capturer les moments qui m’intéressaient, en plus c’était l’heure dorée (voir article sur l’heure dorée ), et même sur le noir et blanc ça a son importance.

Je les ai toutes prises autour de la place principale de Cracovie, une grande place carrée avec un bâtiment au centre, et plein de monde. J’ai fait quatre fois le tour de la même place, et à chaque fois, je voyais des choses très différentes. On aborde ce banc avec un autre angle, des danseurs se sont mis en place, etc … Et finalement, pas besoin de mitrailler, ni de lancer plein de nunchaku, il suffit de capter le bon moment.

C’est peut être la première fois que j’ai compris ce conseil de maitre Shi Fu : « Un ninja doit être patient ! »

1# : Les pigeons

Quand je suis arrivé sur la place, j’ai rapidement vu qu’il y avait beaucoup de pigeons. J’ai tout de suite pensé à une photo de l’envol, mais comme je voulais avoir un angle pas trop fermé, j’ai patiemment attendu qu’un enfant courre vers eux (c’est arrivé assez vite 🙂 )

Pigeons

Je voulais que les pigeons soient bien nets, malgré la luminosité qui diminuait, donc une ouverture rapide (ici 1/3200, mais 1/500 aurait surement suffit) et pour compenser, on monte un peu dans les iso (1000)

 

2# : Le gamin

Coup de chance, je passais a coté de lui à ce moment là, il jouait avec le robinet, et ca n’a duré que quelques secondes. Heureusement qu’en ninja averti, mon appareil photo n’était pas éteint et qu’il était réglé pour les conditions de lumière du moment. Je dégaine, prend 3 photos rapidement, il n’avait la pose que je voulais avoir que sur une seule photo, sur les deux autres il était déjà parti.

Gamin

 

3# Les danseurs

Ceux là je les ai repérés en train de se préparer. J’étais sur que j’allais avoir une photo intéressante. J’ai attendu qu’ils commencent à danser. Et je n’ai pas hésité à bouger pour les avoir dans mon cadre. Je me fraie un chemin dans la foule qui les entoure, je tourne autour d’eux… Je suis resté à une distance raisonnable pour que ma présence ne les dérange pas et qu’ils restent naturels, donc un peu de zoom pour obtenir ce résultat (135mm).

Danseurs

 

4# Les musiciens

Ici, c’était plus facile, ils n’allaient pas s’enfuir en courant, ni s’envoler. Cependant, il faut avoir le moment ou ils n’avaient pas encore réagi à ma présence, où ils ne me faisaient pas de sourire pour la photo, et où le regard était encore très naturel. Donc je suis passé une première fois pour repérer, et j’ai fait demi-tour au bout de la rue pour revenir plus discrètement.

Musiciens

 

Budapest

J’étais un peu plus pressé qu’a Cracovie, les non-ninjas ne voulant pas perdre de temps dans chaque rue. Les instants « sur le vif » ont été un peu plus rares.

5# Mannequin

J’ai quand même réussi à avoir cette jeune femme qui pose devant l’appareil de son amie. Le cadrage était très serré, et j’aurai pu être un peu meilleur là dessus, pour ne pas avoir un poteau devant la photographe et un autre juste sur la portière arrière de la voiture, que j’ai donc effacé avec Photoshop. (oui, c’est de la triche, mais c’est pas souvent).

Mannequin

 

6# Le kiosque

Sur le trajet du retour, avant de partir boire un verre de saké, la nuit est tombée il y a moins de 30 min, je me retrouve a attendre quelques secondes sur une place, je regarde autour de moi, il était là. Il fallait réussir à avoir quand même assez de lumière pour voir la forme extérieure du kiosque, donc je suis monté en ISO (1000) , et j’ai pris une pose un peu plus longue. Mon erreur a surement été de ne pas chercher plus de stabilité. Même si je n’avais pas de trépied, j’aurai pu me débrouiller pour poser mon appareil sur une poubelle, une marche, un poteau … (voir article sur la photo de nuit )

 

Kiosque

Les quelques conseils qu’il faut retenir :

–       Etre patient, ne pas hésiter à repasser au même endroit si il y avait trop de monde, ou quelque chose qui vaut le coup, peut être que la deuxième fois, avec un point de vue différent, la photo gagnera nettement en intérêt.

–       Etre à l’affut et prêt à dégainer. L’appareil photo jamais éteint (surtout pour les reflex qui se mettent en veille tout seuls et qui se rallument en un clin d’œil quand on appuie sur le déclencheur), et les réglages déjà prêts pour ne pas perdre de temps.

–       Parfois, il faut savoir prendre du temps réservé pour les photos. On profite d’une pause, d’un moment de calme, pour ne pas être pressé par les amis qui ne s’arrêtent pas.

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce super ninja, allez découvrir son site: Alexandre de Belleroche

Un gros big up à Alexandre pour son premier article sur Kungfu-Photo, vous voulez aussi le remercier? Ça se passe avec les boutons juste en dessous 🙂

Rodolphe Gardies
rodolphe@kungfu-photo.com

La photo, j'aime ça. Au début, j'aimais seulement les regarder, les mettre en fond d'écran, les afficher sur mes murs. J'en voyais tellement qu'un jour, j'ai pris la décision qui s'imposait en toute logique : me mettre au kungfu! Ninja depuis le plus jeune âge j'étais pourtant incapable de faire un seul mouvement correctement. Jusqu'à ce que je mêle mes deux passions grâce à l'enseignement de Maitre Shi Fu : le kung-fu et la photo.

Pas de commentaires

Poster un commentaire