Apprendre à regarder – L’approche d’un lecteur : Didier Hannot

Les paragraphes ci-dessous sont issus d’un échange d’email que j’ai eu avec un fidèle lecteur : Didier Hannot.

Dans son approche, ce dernier, prête beaucoup d’attention à la scène avant de faire ses choix de composition, d’objectif, etc.

Il nous explique comment un examen du regard minutieux le conduit à de bonnes idées.

Résultat : il construit de belles séries de photos cohérentes sur des thématiques bien choisies.

8846106913_04c366d415

On démarre tout de suite l’interview :

Salut Didier, merci de partager tes conseils avec nous… Alors…

…Comment est-ce que ça se passe sur le terrain ?

Quand je suis sur le terrain, en promenade, je m’applique à faire attention à ce que je vois, et j’essaie alors d’alimenter mes thématiques en photo. Si je passe dans un village et que je vois une ferme, ou de vieilles maisons, je m’arrête, je vais explorer.

Quand je suis dans un endroit, par exemple au milieu d’un champ de maïs à la sortie de l’hiver, devant une vieille grange perdue dans les champs, et bien je ne fais pas que prendre quelques clichés vite fait – sauf si j’ai des contraintes de temps.

Dans un premier temps, je m’arrête pour bien regarder les sujets potentiels, et bien souvent il y en a beaucoup trop. Ensuite, pour chacun je m’amuse avec différents angles de vue. Je change aussi de focale et d’objectifs, passant d’un transtandard au grand-angle, en passant souvent par le 35mm F/1.8 et/ou la macro. Cela donne des choses très différentes.

Le constat est qu’il faut se donner le temps de regarder, et de travailler, et en cela certains points de la méthode* peuvent être intégré à ma démarche. Je constate, en vacances, pressé par le temps souvent, et bien le temps manque de pouvoir regarder et essayer différentes choses, et donc, avec ma jeune expérience limitée, j’en sors avec des photos d’une richesse limitée.

(*La méthode Bambook)

Le temps et la patience apportent beaucoup de richesse, ainsi que la répétition. Retournez au même endroit plusieurs fois, la lumière sera différente, votre humeur aussi, et vous verrez certainement des choses que vous n’avez pas vues la fois (les fois) précédente(s).

Au retour, l’analyse des photos est aussi enrichissante, et elle permet d’affiner son approche pour les prochaines sorties.

8832885426_68a8dd98db_z

Ta dernière mission photo ?

Je viens de rentrer d’une petite semaine en Grèce avec mon épouse.

Mon premier constat après plus d’un an serait de dire qu’avant tout pour une photo, il faut prendre le temps de « Regarder ».
Bien trop souvent, on voit quelque chose, et l’on se précipite sur le déclencheur.

Une bonne mnémonique pour moi est de me dire que « La meilleure photo est toujours à un mètre d’où tu te trouves ».

Là, je reviens donc de Grève, de l’île de Santorin, où en plus le temps a été très médiocre.

Bref, de ce fait, nous avons eu très peu de soleil, et donc j’étais pressé d’aller ici et là pour voir l’île, les villages… Et bien sûr, dans cet empressement, la qualité des photos s’en ressent à la baisse, car on se sent pressé de rechercher les beaux clichés. Ne connaissant pas l’île et les coins, il est parfois difficile de trouver les beaux points de vue.

8859691410_c2a952cb84

Comment choisis-tu le thème pour une de tes séries de photos ?

J’en suis venu à la conclusion que les « belles » photos, et je veux dire par là les photos qui nous parlent, sont prises quand on a le temps et quand on prend le temps de regarder, de respirer et de s’imprégner…

En parlant de thématique, j’ai été surpris en arrivant sur l’île de Santorin de cet aspect de Beyrouth à la sortie de la guerre. Rien à voir avec les photos de maison blanche au toit bleu avec un magnifique coucher de soleil, qui ne viennent toutes que d’un seul endroit, OIA, dans le nord de l’île.

J’ai tout de suite remarqué l’état très préhistorique de l’infrastructure électrique. Avec des fils qui pendent partout. Essayant de faire une gymnastique impossible pour éviter les câbles, je me suis dit impossible, et donc j’ai joué à l’inverse. J’ai volontairement pris des clichés avec les câbles, les pylônes, etc. créant ainsi une thématique, « Le courant à Santorin ».

Merci beaucoup Didier 🙂

Un grand merci à Didier qui a partagé ces conseils avec tous les lecteurs de Kungfu-Photo.
Retrouvez ces photos sur Flickr ici et posez-lui vos questions dans les commentaires.

Partagez ces conseils avec les boutons ci-dessous pour que chacun en profite.

Nicolas Richard
nicolas@kungfu-photo.com

Je suis plutôt moyen moyen mauvais en photo, mais je fais des progrès. J'ai bientôt ma ceinture jaune de kung-fu de la photo et Maitre Shi-Fu m'a dit que j'étais sur la bonne voie. Adepte de méthodes qui marche je recommande vivement la lecture du « kungfu de la photo ». Ah, euh, oui, je l'ai coécrit... :D Vous le trouverez dans la colonne de droite :)

4 Commentaires
  • Didier Hannot
    Publié à 14:17h, 18 juillet Répondre

    Bonjour Nicolas, et très heureux d’avoir partager ces échanges avec toi, et maintenant avec les lecteurs de ton … super blog.

    Encore une fois, tu as produit un très bel article, et je te remercie vivement. Tu as parfaitement décrit les contraintes et les inspirations …

    @Bientôt, Didier

    http://www.facebook.com/DidierHannotPhotography

  • Yves
    Publié à 17:50h, 18 juillet Répondre

    Article très intéressant. Merci de Didier pour ce partage. Voilà une approche photo qui me parle et qui me correspond bien. En photographie, il faut souvent faire preuve d’adaptabilité dans des situations non prévues comme le coup des fils électriques à Santorin mais arriver à transformer cela en opportunité n’est pas chose simple. Il faut aussi de la pratique et parfois un peu d’audace pour s’écarter des photos à thématique habituelle. Pour preuve, mes deux dernières photos postées dans ma galerie Flickr ont trait à un nouveau thème que j’explore : les vaches ! Sujet ô combien commun, classique, oui mais…..pas tant que cela exploité en photo. Et pourquoi pas ? 🙂 Voici le lien : http://www.flickr.com/photos/yvessouris/

    • Didier Hannot
      Publié à 20:51h, 18 juillet Répondre

      Bonsoir Yves, et grand merci pour ton commentaire.

      J’ai eu le bonheur de te rencontrer via une formation photo, et depuis nous sommes devenus amis, et j’ai le plaisir de partager avec toi toutes mes activités photographiques. Encore merci pour tous ces moments …

      Il est vrai qu’il faut penser autrement pour réagir devant une situation inattendue lors d’une sortie photo. C’est dans ce cadre que les très bons articles des super Ninjas Nicolas et Rodolphe sur ce site sont utiles. Il faut toujours avoir dans sa tête une collection de thématiques à toute épreuve …

      Pourquoi pas les fils électriques, les textures, la vétusté des habitations … des ciels ombragés … Comme je te le dis souvent, j’ai appris et j’apprends toujours que l’audace porte ses fruits, et surtout de ressentir ce que nous avons envie de prendre en photo, ce qui nous parle.

      Je te parlais de mon plaisir de prendre des vaches en photos, et que beaucoup de gens trouvent cela bizarre de me voir une heure devant un troupeau. Et ensuite, ils se disent  » Ah oui! Quand même pas mal … »

      Tu as fait de superbes photos de vaches et tu as vécu ce sentiment aussi.

      Avec les vaches, tu es devenu pour moi … encore un plus grand photographe. C’est cela qui me plaît, pouvoir mettre une touche de qualité avec n’importe quel type de sujet …

      Ta galerie flickr évolue vraiment très bien … et je suis fier de partager cela à tes côtés 🙂

      @Bientôt, Didier
      http://www.facebook.com/DidierHannotPhotography
      http://www.flickr.com/photos/didierhannot

    • Didier Hannot
      Publié à 21:04h, 18 juillet Répondre

      Bonsoir Yves, et grand merci pour ton commentaire.

      J’ai eu le bonheur de te rencontrer via une formation photo, et depuis nous sommes devenus amis, et j’ai le plaisir de partager avec toi toutes mes activités photographiques. Encore merci pour tous ces moments …

      Il est vrai qu’il faut penser autrement pour réagir devant une situation inattendue lors d’une sortie photo. C’est dans ce cadre que les très bons articles des super Ninjas Nicolas et Rodolphe sur ce site sont utiles. Il faut toujours avoir dans sa tête une collection de thématiques à toute épreuve …

      Pourquoi pas les fils électriques, les textures, la vétusté des habitations … des ciels ombragés … Comme je te le dis souvent, j’ai appris et j’apprends toujours que l’audace porte ses fruits, et surtout de ressentir ce que nous avons envie de prendre en photo, ce qui nous parle.

      Je te parlais de mon plaisir de prendre des vaches en photos, et que beaucoup de gens trouvent cela bizarre de me voir une heure devant un troupeau. Et ensuite, ils se disent  » Ah oui! Quand même pas mal … »

      Tu as fait de superbes photos de vaches et tu as vécu ce sentiment aussi.

      Avec les vaches, tu es devenu pour moi … encore un plus grand photographe. C’est cela qui me plaît, pouvoir mettre une touche de qualité avec n’importe quel type de sujet …

      Ta galerie flickr évolue vraiment très bien … et je suis fier de partager cela à tes côtés 🙂

      Mon animal favori : la vache, en trois illustrations

      [Illustration 1] – [Illustration 2] – [Illustration 3]

      @Bientôt, Didier
      http://www.facebook.com/DidierHannotPhotography
      http://www.flickr.com/photos/didierhannot

Poster un commentaire