Comment faire de belles photos très vite?

 

Un lecteur nous a posé la question: « Comment faire du Théo Gosselin quand on s’appelle Jean-Michel Potache? » (Ne cherchez pas sur Google, j’ai cherché, mais il ne s’appelle pas comme ça). Voilà une très bonne question de Ninja, et un très bon réflexe: ne pas décliner son identité pour ne pas se faire repérer. Traduction de la question: comment avoir rapidement un résultat qui nous motive à continuer de faire de belles photos? Comment faire de belles photos ?

Effectivement, c’est facile de se laisser démotiver au bout de quelques semaines en ne voyant pas le progrès sur vos photos. C’est facile de reprendre son cours de vie normal, avant le kung-fu. Mais imaginez Karaté kid au début du film dire: « Non finalement, je vais plutôt me mettre à la cornemuse, ces 10 gamins m’ont mis une raclée, pas question que je me venge, je vais plutôt leur montrer qui est le patron en regardant la télé dans mon appart! ». Le film n’aurait fait des entrées qu’en Ecosse. Et Will Smith serait passé pour un Hyppie.

Voici, très chers apprentis-ninja, quelques conseils pour voir les progrès rapidement sur votre appareil photo. Pour Karaté Kid, ça voudrait sans doute dire d’isoler un des petits chinois et de l’éclater avec une batte de baseball dès le début du film.

 

Choisissez les conditions idéales

Merci à Théo Gosselin, ninja-photographe de ceinture noire : http://theo-gosselin.blogspot.fr/

Certaines photos sont belles, et on ne se demande pas vraiment pourquoi. Alors je vous pose la question! Dans quelles conditions pensez-vous qu’une photo ne puisse être que belle? Beaucoup de ninja-photographes que nous suivons choisissent souvent les mêmes conditions pour faire une belle photo. Ne vous compliquez pas la tâche, et prenez exemple sur l’environnement des photographes que vous aimez.

Chez les photographes qui touchent beaucoup, on retrouve :

– Le soleil: Les couleurs du soleil sont toujours plus colorées. On remarque des contres jours fréquents chez Théo Gosselin. Ne laissez pas la panique vous étreindre! Nous ferons bientôt un article sur le contre jour! Tout va bien… Détendez vous… Continuez à lire…

– Le paysage urbain: immeubles typiques parisiens
– Le paysage rural : verdure et foret
– Le paysage intérieur: dans votre chez vous, mais systématiquement avec une ouverture: une fenêtre ou une porte ouverte dans le fond.

– Le format paysage. Ne vous compliquez pas l’existence, et tenez pas votre appareil d’une manière farfelue.

 

N’hésitez pas à faire simple

Merci à Théo Gosselin, ninja-photographe de ceinture noire : http://theo-gosselin.blogspot.fr/

Il ne faut surtout pas perdre votre temps à tourner autour du pot. Tel le guépard-ninja guette la gazelle fatiguée écartée du troupeau, vous devez choisir un seul sujet qui capte l’attention directement, une personne ou un objet qu’il est impossible de rater parce que c’est CA que vous avez pris en photo, et pas la mouche qui volait justement derrière. Isolez donc votre sujet de la foule et du bruit pour les yeux. Il vous faut du calme visuel pour réussir vos premiers clichés. Une seule personne ou un seul objet.

Prenez un de vos proches un jour de beau temps, amenez-le jusqu’à un lampadaire dans un escalier peu fréquenté, dites lui de s’asseoir au milieu et de faire comme s’il attendait quelqu’un. Vous en avez pour un quart d’heure, et vous aurez un beau résultat garanti.

Pour prendre un peu d’inspiration, il suffit de regarder un tout petit peu l’histoire de l’art. Le courant des ninjas-classiques cherchait la symétrie dans les oeuvres. On voit donc des peintures à la perspective et à l’architecture parfaitement symétrique. C’était la définition de la perfection chez nos ancêtres les ninjas. Inspirons-nous en! Recherchez la symétrie quand vous le pouvez, les milieux urbains par exemple offrent beaucoup d’opportunité de symétrie.

 

Merci à Théo Gosselin, ninja-photographe de ceinture noire : http://theo-gosselin.blogspot.fr/

 

Faites attention au cadrage de la photo

 

Merci à Théo Gosselin, ninja-photographe de ceinture noire : http://theo-gosselin.blogspot.fr/

Le cadrage, c’est comme le rythme en danse, c’est le plus dur à maitriser, mais il faut y faire attention dès le début, car c’est le plus important. Prenez garde à l’horizontalité de votre appareil lorsque vous prenez une photo. C’est d’ailleurs la seule bonne raison pour reprendre la même photo sans changer de perspective: avoir pris une belle photo, mais pas droite.

Les photographes tels que Théo Gosselin ont le sens du cadrage, leurs photos sont presque toujours parfaitement horizontales.

Mais pour ce dernier point, si vous n’avez pas eu de chance et que la gazelle a rejoint le troupeau avant que vous ne puisez l’attaquer sauvagement, et que vous n’avez qu’un cliché pas horizontal de votre cible, vous pouvez toujours lire les techniques les plus simples de la retouche photo!

 

Si vous voulez montrer à vos amis que vous deviendrez un ninja en quelques jours, cliquez sur les boutons ci dessous! Bien sûr ça nous ferait extêmement plaisir!

 

 

Rodolphe Gardies
rodolphe@kungfu-photo.com

La photo, j'aime ça. Au début, j'aimais seulement les regarder, les mettre en fond d'écran, les afficher sur mes murs. J'en voyais tellement qu'un jour, j'ai pris la décision qui s'imposait en toute logique : me mettre au kungfu! Ninja depuis le plus jeune âge j'étais pourtant incapable de faire un seul mouvement correctement. Jusqu'à ce que je mêle mes deux passions grâce à l'enseignement de Maitre Shi Fu : le kung-fu et la photo.

Pas de commentaires

Poster un commentaire