Light painting, cap ou pas cap?

Est-ce que toi, ami ninja, en plus d’être un pro du déclencheur de l’appareil photo tu aurais aussi un joli coup de pinceau?

C’est ce que l’on va vérifier aujourd’hui, en abordant le light painting.

On pourrait penser que ce sont les hipsters du 11e arrondissement qui ont inventé cet art photographique. Et bien détrompe toi, une des séries de photos de light painting les plus connues est celle de Pablo Picasso pris par Gjon Mili en 1949 (ci-dessous). Comme quoi c’est pas tout nouveau, tout nouveau.

picasso

Rafafoto

light-painting-picasso

Encore Pablito par Gjon Mili

 

Le light painting est une technique de prise de vue photographique qui consiste à utiliser un temps d’exposition long dans un environnement sombre en y déplaçant une source de lumière ou en bougeant l’appareil photo lui-même. Souviens-toi : ça ne t’es jamais arrivé d’avoir des vieux faisceaux lumineux sur tes photos et tu t’es même demandé si tu ne venais pas de prendre un jedi et son sabre laser? Et bien sache que l’on peut faire des choses très sympas en maîtrisant cette technique (et on peut même un peu se la péter tu verras… )

Si ça ne te parle toujours pas, voici un petit aperçu de l’étendue des possibilités en light painting.

 

taylor temberton

Taylor Pemberton

joanna JAskolska

Joanna Jaskolska

julienhamel

Julien Hamel

tim marsh

Tim Marsh

 

Comment faire un beau light painting?

Le matériel nécessaire: un trépied, ton reflex/hybride (qui dispose d’un temps de pause pas trop court), et une source de lumière (pour les ninjas aventuriers une lampe de poche fera très bien l’affaire)

Une fois que le matos est réuni, il va falloir partir à la recherche du sujet. Un seul impératif: shooter dans un endroit très sombre (plus il fera noir, plus cela sera simple).

Les réglages de l’appareil photo:

Iso : valeur la plus basse

Vitesse: lente – minimum 10 secondes

Fermer le diaphragme

Mise au point sur le point où l’on va commencer à « peindre »

 

Pour une première expérience, voici comment procéder:

Habille toi tout en noir (pour ne pas apparaître sur la photo) et tu vas te placer devant l’objectif. SI tu as une télécommande c’est un gros +, sinon tu règles ton retardateur. Et c’est parti, déclencheur:

Avec ta source de lumière (style lampe torche) tu vas dessiner un dessin dans le vide.

L’appareil, pendant le temps d’exposition, va enregistrer le déplacement de la source de lumière et le tracé va apparaître sur ta photo!

Une fois que tu as chopé le truc, c’est plutôt marrant et tu vas pouvoir réaliser des compositions sympas! Plus tu vas progresser en « photo-peinture » plus l’intérêt sera de trouver des sources de lumière de plus en plus originales.

Pour te donner une idée, voici un des clips supers connus des LichtFaktor qui réalisent des vidéos en slow motion de light painting. C’est assez bluffant!

>>>>   http://www.youtube.com/watch?v=RAe30VG5CI4 <<<<

Si ce petit article vous a convaincu pour vous y mettre, n’hésitez pas à le partager!

Et surtout envoyez-nous vos essais!

Charlotte Dauchez
dauchez.charlotte@gmail.com

Moi, j'ai les yeux qui pétillent quand ils rencontrent un talent. Alors j'ai entrepris une longue quête pour partir à leur recherche. En route, je suis tombée sur les apprentis ninjas qui en pourchassaient aussi. On a fait une prière pour les pandas, on a mangé des sushis et on a fini par une petite séance de yoga. Depuis, je voyage avec eux et leurs appareils photo afin de découvrir des talents, de m’imprégner de leurs apprentissages et de vous les faire partager.

4 Commentaires
  • Thomas Benezeh
    Publié à 23:14h, 28 juin Répondre

    Sympa les photos de lightpainting, y’a du niveau 😉

    J’ai essayé pour la première fois en début de semaine, mais sans mode T c’est pas facile, les 30s passent vite 🙂 Mais j’aime bien cette technique !

    • Charlotte Dauchez
      Publié à 22:23h, 10 juillet Répondre

      Merci pour ton commentaire Thomas. Tu as fait tes essais en extérieur ou en intérieur ? C’est sûr que ce n’est vraiment pas évident au début de prendre le coup de main et il faut être bien organisé pour être dans le timing. Pour les premiers essais, être à 2 pour faire la photo peut être aussi d’une grande aide.

  • Kinki
    Publié à 12:52h, 23 avril Répondre

    Concernant la première photo utilisée sur cette page (homme accoudé au comptoir d’une cuisine), elle n’est pas de Gjon Mili mais bien de Rafa Rodrigo dit « Rafafoto » !

    Il faut rendre à César ce qui est à César !

    Cordialement,

    Kinki

    • Rodolphe
      Publié à 11:17h, 24 avril Répondre

      Hello Kinki, merci pour ton coup d’oeil, on a fait la modif !

Poster un commentaire