Comment réussir une sortie photo?

Quand les chats sont partis, les sushis dansent. Et les sorties photos sont vraiment plus agréables quand il fait 30°C dehors.

C’est pourquoi avec Nicolas nous avons décidé par un samedi après-midi ensoleillé de se faire une sortie photo dans notre capitale adorée.

Vous connaissez le tableau, 20 arrondissements, 9 millions de vendeurs de nouilles et autres, 60 000 rues, et 345 963 crottes de chiens sur les trottoirs… Le terrain rêvé pour un ninja qui a une après-midi de libre et qui ne vient pas de cirer ses chaussures. Mais voilà, une sortie photo, ça ne s’improvise qu’à moitié, et notre expérience comparée avec Nicolas en dit long.

 

Se fixer des contraintes au cours de la sortie photo

Tout ninja a besoin d’un cadre pour performer dans son kung-fu. L’exemple de notre sortie photo avec Nicolas en est l’illustration. En deux mots, j’ai commencé une série de photo sur les reflets dans Paris. J’avais donc repéré quelques fontaines et quelques spots que je voulais couvrir absolument. Nicolas m’a retrouvé près du Louvre sans idée précise de ce qu’il voulait obtenir comme résultat à la fin de la journée. Nos appareils photos en main, nous avons essayé de remonter le fleuve intarissable de touristes tels d’agiles saumons vers les jardins du palais royal, qui sont toujours un peu épargnés.
Pigeon

Avant de partir en sortie photo, vous devez savoir:

  • Où vous allez: fixez vous un parcours précis des spots à couvrir
  • Le résultat que vous attendez
  • Ce dont vous aurez besoin pour réaliser vos compositions

Bah oui… Si vous attendez un certain résultat, il faut se donner les moyens d’y arriver. Donc évitez d’oublier les accessoires qui vous permettront de faire ce que vous voulez… Comme moi. J’avais l’intention de réaliser cette photo dans les jardin du palais royal mais j’ai oublié les petites boules qui me l’auraient permis… Malin.

medium_palais-royal_fontaine_0381

Résultat de la première étape: j’ai fait la photo que je voulais faire et Nicolas ne savait pas bien quoi photographier. Donc n’oubliez pas: ayez en tête ce que vous voulez faire avant de partir.

Pour ne pas perdre espoir : se fixer des objectifs réalisables

L’apprenti ninja perd facilement sa motivation au bout d’une ou deux heures de déambulations. C’est ce qui nous est arrivé, et si vous avez déjà vécu cette flemme intense qui vous submerge soudain, vous compatirez :). Mais si, comme le dit l’étape précédente, vous vous êtes fixé un parcours précis, vous aurez un peu plus de motivation pour aller de l’avant et enchainer directement sur la prochaine étape de votre sortie.

bouquin

 

De plus, quand vous êtes deux à faire votre sortie photo, c’est comme pour se motiver à faire du sport, et courir un kilomètre de plus quand vous faites un footing. Sauf que si vous vous donnez un objectif de 200km en montagne avec un sac de pierre sur le dos en une après midi pour votre premier footing, vous risquez d’être dégouté à vie, si vous n’êtes pas morts dévorés par un grizzly pendant la nuit. Donc deuxième conseil: fixez vous des objectifs RÉALISABLES en fonction de votre niveau.

Pour éviter le « trop d’un coup » qu’on a tous connu un jour avec notre plat préféré (gâteau au chocolat pour oim), il faut commencer par vous fixer de petits objectifs qualitatifs. J’insiste sur le qualitatif parce que vous savez bien que ça ne sert à rien de se fixer comme objectif de prendre 400 photos en 2 heures. Autant laisser l’appareil photo dans sa gaine, le mettre sur rafale et garder le doigt appuyé pendant 3 minutes, même résultat. Fixez vous l’objectif de moins de cinq photos pour vos premières sorties photos, au moins vous ne serez pas déçu en les triant.

Ne pas prendre la première bière trop tôt

Bon, ce conseil là il est bonus, mais c’est quand même important de se méfier de l’appel de la première bière, il est sournois et peut tomber n’importe quand. Là encore, il faut prévoir un endroit où atterrir APRES la dernière étape de votre parcours, parce que si la bière convoitée vous attend juste à côté de la première étape, vous risquez de tomber dans le panneau au goût si frais. Bah du coup avec Nicolas on a oublié la moitié de mes étapes et on allé se déguster une spécialité de Belgique. A ne pas reproduire chez vous!

cover

Aller bonne chance les ninjas, le Kungfu vaincra!

Et vous, donnez-vous vos conseils pour nos sorties photo en commentaire :

Rodolphe Gardies
rodolphe@kungfu-photo.com

La photo, j'aime ça. Au début, j'aimais seulement les regarder, les mettre en fond d'écran, les afficher sur mes murs. J'en voyais tellement qu'un jour, j'ai pris la décision qui s'imposait en toute logique : me mettre au kungfu! Ninja depuis le plus jeune âge j'étais pourtant incapable de faire un seul mouvement correctement. Jusqu'à ce que je mêle mes deux passions grâce à l'enseignement de Maitre Shi Fu : le kung-fu et la photo.

Pas de commentaires

Poster un commentaire