Comment traduire la chaleur en photo ?

Ce n’est pas en y mettant le feu, déjà c’est une chose.

Le ninja a eu tellement froid ces derniers mois, obligé à user de son nunchaku en pleine rue dans l’espoir de se réchauffer les avant-bras, que dès que le soleil fait enfin partie du paysage, il veut lui faire honneur.

Mais bon, le ninja n’est pas idiot, prendre juste une photo où le soleil est visible, voire une photo où le soleil tient une place prépondérante, n’est pas tout à fait lui rendre hommage parce que cela ne traduit pas l’effet du soleil sur son environnement ni la chaleur qu’il produit. Et ça, ne pas ressentir et transmettre les sensations, ce n’est pas digne d’un maître kungfu.

Martin Parr

Martin Parr

# Un sujet un peu sensé

Avant de rentrer dans les détails, parlons d’abord de votre sujet. Si votre but est de partager de manière photographique les sensations que provoque la chaleur, ce serait un peu idiot de prendre en photo un lapin dans l’herbe par exemple. Selon la culture que nous partageons tous et selon nos béhaviorismes récupérateurs, on associe plusieurs éléments à la chaleur. L’eau, évidemment, la piscine ou bien la mer, les lacs etc.

Mais aussi des éléments plus bruts, tels que la poussière, la pierre et la terre (bien sèche). En ce qui concerne l’humain, on préfèrera quelqu’un qui n’est pas trop apprêté (par exemple une nana avec un brushing parfait ne sera pas tellement représentative d’un environnement où il est censé faire 52°C).

Ensuite, et c’est une question de logique, n’incluez pas dans votre photo des éléments qui rappellent le froid, comme une cheminée, un radiateur, une bouillote, une doudoune, des feuilles mortes, des bottes de ski, du labello lèvres gercées, ou encore une infusion au tilleul.

Un sujet bien adapté à la photo de la chaleur - Martin Parr

Un sujet bien adapté à la photo de la chaleur – Martin Parr

 

La sueur et la saleté, deux éléments qui rappellent la grosse chaleur - O Brother (film)

La sueur et la saleté, deux éléments qui rappellent la grosse chaleur – O Brother (film)

 

# La luminosité que diable

Pour les ninjas aveugles : le soleil, ça produit de la chaleur, mais ça éclaire aussi ! Je sais, c’est incroyable. Quoi qu’il en soit, faites des réglages cohérents – pas une photo complètement sous exposée pour indiquer qu’il fait 45°C à l’ombre à 13H30. Ca n’a strictement aucun sens. Les photos à l’ombre aussi d’ailleurs.

Prendre une photo un peu surexposée peut suggérer que vous n’avez pas pu faire vos réglages et que la scène était tellement ensoleillée que vous n’avez pas fait exprès de la surexposer. Vous pouvez aussi la surexposer très légèrement et accentuer par la suite les contrastes via des logiciels de retouche, ce qui permettra notamment de mettre le bronzage en valeur, et encore de suggérer un soleil « qui tape ».

Une image un peu surexposée et sans contrastes forts - La Piscine (film)

Une image un peu surexposée et sans contrastes forts – La Piscine (film)

 

D'où l'intérêt des contrastes - Swimming Pool (film)

D’où l’intérêt des contrastes – Swimming Pool (film)

 

# Les couleurs sorbets

Le soleil fait ressortir les couleurs. Et les gens, l’été, portent davantage de couleurs. En clair, si vous voulez vraiment que les gens ressentent la sensation de chaleur estivale en regardant votre photo, ne faites pas de noir et blanc. Et surtout, n’allez pas dans le froid. La peau dorée, les murs jaunes et ocres des villes du sud, la lumière orangée, tout cela doit faire en sorte que votre photo baigne dans des couleurs vraiment chaudes. Si vous trouvez que ce n’est pas le cas, c’est assez simple. Sur les logiciels de retouche, ajoutez un filtre (filtre réchauffant sur Photoshop) qui donnera à votre photo un aspect plus orangé.

La saturation des couleurs par Martin Parr

La saturation des couleurs et le filtre réchauffant par Martin Parr

 

Un voile orangé/ocre qui recouvre votre photo, et hop il fait tout de suite 35°C - Darjeeling Limited (film)

Un voile orangé/ocre qui recouvre votre photo, et hop il fait tout de suite 35°C – Darjeeling Limited (film)

 

Bref les ninjas, profitez bien des beaux jours et faites plein de photos, on a hâte de les voir ! 

photo de couverture : Martin Parr

 

Capucine De Chocqueuse
Capucinedechocqueuse@gmail.com

Passionnée. C’est le mot qu’il faut retenir me concernant. J’aime autant de choses que j’en hais, tout cela avec passion. J’ai un intérêt particulier pour la retouche et le rêve secret de me marier avec Jackie Chan.

2 Commentaires
  • floca
    Publié à 15:55h, 07 juin Répondre

    Mmmm pas de conseils pour prendre le ciel bleu ou le soleil en photo ? on a pas tous des corps en maillot de bain à disposition… Sinon bon article qui donne de bons conseils ( comme toujours )

    • Capucine
      Publié à 16:01h, 07 juin Répondre

      Hello floca,
      Prendre le soleil en photo, c’est une idée que je n’ai jamais eue, mais du coup je vais pas mal m’entraîner et faire du soleil et du ciel le thème de mon prochain article !
      Au sujet des corps en maillot de bain, comme tu peux voir George Clooney sur la photo où il apparait est (malheureusement) en chemise, ça n’empêche pas qu’on voie bien qu’il fait super super chaud. 🙂

Poster un commentaire