Comment faire un effet kaléidoscope en retouche ?

C’est pas la peine de casser votre lentille, je vous le dis tout de suite.

S’il y a bien quelque chose qu’un ninja aime, outre le riz blanc et la méditation au soleil levant, c’est l’ordre. La symétrie. Mais il ne faut pas oublier que le ninja a aussi sa part de fantaisie, comme le prouve cette photo prise à Woodstock :

Donc pour résumer, le ninja est un peu maniaque sur les bords, mais c’est quand même quelqu’un de cool – un hippie organisé en somme. Et qu’est-ce qui plait aux hippies organisés ? Les kaléidoscopes, pardi ! C’est symétrique, mais c’est aussi un peu psychédélique. Tout ce qu’il nous fallait ! La photo kaléidoscope est en fait un collage via logiciel (je travaille sur Photoshop CS5).

Il s’agit déjà de sélectionner quelques photos avec lesquelles on va travailler – des photos que vous aurez prises, des photos choisies sur des sites, ou bien, comme je fais souvent, des scans de photos anciennes. Voilà la sélection que j’ai faite pour mon collage :

Capture d’écran 2013-03-21 à 15.38.11

Ensuite, il va falloir décider du fond de votre image. C’est plus facile de choisir un fond qui recouvrira tout votre document Photoshop, d’abord pour que ça fasse plus propre, puis pour quelque chose qui sera très utile par la suite, et que je vais vous expliquer un peu plus tard. Donc reprenons l’image que nous avons choisie pour le fond. Ici, il s’agit d’une image trouvée sur internet. Je vais déjà la redimensionner pour qu’elle fasse la moitié (ou le quart, au choix) de mon calque de fond. Pour cela, pas besoin de la rogner (sur Photoshop, l’outil rognage coupera tout votre document, y compris les autres calques), il suffit de faire une sélection avec l’outil « rectangle de sélection ».

Puis, dans la fenêtre des calques, vous devez choisir l’icône suivante pour créer un masque de fusion.

Cela masquera la partie de votre calque que vous n’aurez pas sélectionnée. Ouvrez un autre document Photoshop, et copiez sur ce dernier la sélection de photo que vous aurez faite. Ensuite, dans la barre du haut, sélectionnez « image » > « Rotation de l’image » > Symétrie horizontale de la zone de travail ». Votre image va être retournée. Ensuite, repassez cette image dans votre premier document, et collez-la à votre première image. Ensuite, sur la fenêtre des calques, sélectionnez les deux calques en question, cliquez droit et choisissez « fusionner les calques ». Ensuite, grâce à la touche alt enfoncée, cliquez sur votre calque dans votre document et faites le glisser pour le dupliquer. Cliquez ensuite sur cmd+T pour redimensionner votre calque, ou bien le tourner. La touche Shift enfoncée, faites tourner votre calque à 180°. De nouveau, collez votre nouveau calque à celui précédent. Bravo, vous venez de créer votre fond ! Fusionnez une nouvelle fois les calques, puis penser à verrouiller ce fond dans la fenêtre des calques afin de ne pas l’endommager ou le déplacer.

Capture d’écran 2013-03-21 à 15.51.24 Capture d’écran 2013-03-21 à 15.51.38

J’en viens à ce dont j’avais parlé précédemment : ce calque de fond est très utile car, si, comme prévu, il fait bien les mêmes dimensions que votre document, il va pouvoir vous servir de repère, plus facile et pratique que la règle dont vous aurez probablement eu besoin au départ pour faire votre sélection de moitié ou d’un quart. Il vous suffira de sélectionner dans la barre horizontale supérieure les deux options suivantes après avoir sélectionné un calque supérieur pour le centrer (verticalement puis horizontalement) par rapport à ce calque de fond qui ne bougera pas.

Ensuite, il suffit de recommencer l’opération autant que nécessaire pour ajouter de nouveaux éléments. Vous pourrez aussi faire des découpes plus complexes qu’un carré ou un rectangle pour ces éléments, afin de rendre votre image plus intéressante.

Capture d’écran 2013-03-21 à 16.18.33

Capture d’écran 2013-03-21 à 16.20.12

Pour les calques supérieurs, vous pouvez choisir d’autres modes d’intégration que le « normal ». Ca vous permettra de rendre l’ensemble plus homogène, ou bien de laisser le fond ressortir à certains endroits, malgré des calques supérieurs.

Capture d’écran 2013-03-21 à 19.00.14

La retouche de type kaléidoscope est super ludique, quoiqu’un peu compliquée au départ. Mais une fois que vous aurez pris le coup de main, vous pourrez vraiment vous éclater ! Wahou ! Elle est pas belle la vie ?

Sinon, si vous êtes nul en photo, moyen bon, ou bon mais que vous êtes pas trop trop sûrs de vous, ou bien que vous aimez bien vous améliorer, que vous aimez pas trop trop la guerre, que vous êtes de sexe masculin ou de sexe féminin, ou bien un peu des deux, que vous pensez que c’est dommage d’être triste, que vous trouvez que les bébés pandas c’est trop mignon, que vous savez lire, au moins à peu près, que vous préférer mettre des chaussures pour marcher dans la rue que rester pieds nus, que vous pensez que tuer son prochain c’est quand même un peu immoral ou bien que vous vous dites que c’est un peu la classe de savoir se battre avec des objets qui nous entourent comme Jackie Chan, vous avez CARRÉMENT le profil pour lire le bambook ! C’est par ICI !

Capucine De Chocqueuse
Capucinedechocqueuse@gmail.com

Passionnée. C’est le mot qu’il faut retenir me concernant. J’aime autant de choses que j’en hais, tout cela avec passion. J’ai un intérêt particulier pour la retouche et le rêve secret de me marier avec Jackie Chan.

Pas de commentaires

Poster un commentaire