Comment faire de belles photos avec un Polaroïd ? Récit de Maître Nao

Salut copain ninja. T’aimes Instagram ? Laisse tomber, on a mieux pour toi : le Polaroïd. Nao, ninja oldschool, a accepté de nous dévoiler tous ses secrets pour faire de toi un expert en Pola.

La photo instantanée est un de mes passe-temps préférés, je n’ai pas la prétention d’être une pro et mes connaissances se limitent à ma propre expérience… J’ai commencé il y a quelques années avec un Polaroïd 600, et j’ai maintenant 9 appareils Polaroïd et un Fuji Instax. Je compte bien agrandir encore cette collection, en chinant sur les brocantes jusqu’à ne plus avoir de place… Je trouve ces appareils fascinants, capricieux, tellement simples et pourtant, qui ne trouve pas magique de voir sa photo se développer sous ses yeux?

Au vu du prix de la pellicule (25e pour 8 photos en moyenne) on a envie de réfléchir à chaque photo, mais même au delà de ça il ne s’agit pas de mitrailler à droite à gauche, il faut bien étudier l’environnement, penser au rendu qu’on a envie d’obtenir. On est pas sur instagram!

Wookie Sx-70

 

Eviter les idées reçues du poisson cru

Deux points qui me paraissent essentiels avant de commencer la photo instantanée, on ne secoue pas sa photo quand elle sort de l’appareil! On voit ça partout, oui, pourtant il suffit d’étudier la notice de n’importe quel appareil pour voir qu’il est clairement expliqué de ne pas le faire… Ca peut ruiner un cliché, parce qu’après tout, ce sont des produits chimiques qui font le développement instantané dans ce petit carré (d’ailleurs attention avec certains vieux appareils on peut s’en mettre sur les doigts en sortant la photo et ça brûle). Aussi, on oublie surtout pas de couvrir sa photo quand elle sort de l’appareil, si elle prend la lumière ça risque de tout faire rater. D’ailleurs, ptit point sur le développement :

Photo1 630

 

Comment ne pas se louper au moment du développement ?

Sur les pellicules 600, 685, on peut couvrir rapidement avec la main et puis hop on pose à l’envers sur une table ou contre un bouquin, mais par contre avec les 100 et 70 il faut vraiment faire attention, scotcher un carton au dessus de la où la photo sort par exemple.

Il faut veiller à garder son cliché privé de lumière pendant au moins 4-5 minutes, puis on peut le retourner, généralement il sera encore bleu mais la première phase étant passée on peut le laisser finir son développement à la lumière sans risque. Il n’y a pas vraiment de durée type pour le développement… Les clichés changent même souvent après une journée ou deux.

Lille 635

Comment bien choisir son Polaroid tel le panda qui choisi la bonne branche de bambou ?

Pour se mettre au Polaroid le mieux est de commencer avec les modèles 600, par exemple les Supercolor, les Lightmixer, ou ceux plus récents qu’on reconnait à leur forme plus arrondie. Ils sont assez fiables (oui assez parce qu’à vrai dire on peut jamais être assuré à 100%, c’est toujours des surprises) et il y a du choix niveau pellicules!

Il n’y a pas beaucoup de réglages, une lentille pour prendre de près ou de loin et un régulateur de luminosité, mais ils sont très utiles pour réussir une photo et le flash est automatique. Les clichés ont souvent un rendu plus jaune-orangé, alors qu’avec les appareils Sx-70 par exemple c’est souvent plus bleuté (enfin légèrement).

En règle général avec les 600 on a besoin de lumière pour réussir une photo, même avec le flash. Il faut donc faire attention à ce que le flash fonctionne quand on en acquiert un, pour vérifier c’est simple, il faut toujours tester avec une pellicule vide, les batteries étant dans les pellicules il faut être sûr qu’elle ne soit pas morte avant… On met la cartouche dans l’appareil, si il fonctionne il va se «rembobiner», et pour le flash il faut tendre l’oreille, on doit entendre un sifflement aigu, c’est signe qu’il se charge et puis il devrait y avoir un petit voyant qui devient vert derrière, quand il s’allume c’est que le flash fonctionne! Sans flash on aura pas de bons clichés avec les 600. Mais rien n’empêche de s’amuser… Ici avec un 630 Lightmixer dont le flash ne fonctionne pas. (photo1)

Wim 600

 

Quelques astuces bien pensées pour réussir une photo Polaroïd

Les ratés sont souvent dus aux mêmes erreurs: Manque de lumière, trop plein de lumière. C’est là que le petit régulateur de luminosité devient utile, mais attention c’est assez léger quand même il ne faut pas compter que sur lui.

Il faut savoir aussi que les appareils sont sensibles à la température qu’il fait! Si il fait trop froid les photos seront plus claires et inversement avec la chaleur, attention à ses réglages donc, en toutes circonstances.

Lille 600

Pour les initiés, les ninjas qui n’ont pas froid aux yeux

Quand on est bien initié au Polaroïd on peut commencer à s’amuser. Avec Les SX-70 par exemple, mes préférés, surtout ceux à soufflet (les Foldings). Ils ont une esthétique parfaite, et sont aussi très pratiques pour les emmener partout, prenant nettement moins de place que les autres. C’est par contre plus de challenge, ils sont plus anciens et donc plus imprévisibles… On est sûr de rater presque toute sa première pellicule quand on commence, il faut apprendre à le dompter :

La particularité étant qu’il possède une visée reflex, la mise au point est manuelle. C’est donc un autre niveau, on peut vraiment s’éclater! Faire du gros plan en ayant une superbe définition pour de l’instantané, jouer avec les profondeurs de champ… Et le flash est facultatif pour réussir ses clichés, on peut tout à fait s’en passer. Il faut d’ailleurs en acheter un à part, on le branche sur l’appareil qui a un petit récepteur ou sinon on utilise les flashbars,  une barre qui comporte 10 ampoules au magnésium, mais aujourd’hui on en fait plus il faut donc les trouver d’occasion, ça donne un flash hyper puissant c’est assez intéressant.

Ici la mise au point est faite sur le chat, en fin de journée donc pas trop de lumière, et la flashbar est activée.

Dans la lignée des Sx-70 il y également les Sonars, où la mise au point est automatique… Et se fait avec des ultrasons! Lorsqu’on presse le déclencheur les ultrasons sont émis et puis hop ça fait la mise au point. C’est aussi un modèle très intéressant, mais je préfère la mise au point manuelle, je trouve vraiment que c’est comme ça qu’on s’éclate le plus.

 

Potdecolle 600

Pour conclure : l’alternative du poisson chat

Pour finir, quand on est amoureux de la photo instantanée mais qu’on a envie de mitrailler sans trop réfléchir, il faut plutôt se diriger vers les Fuji Instax. Avec ceux la il faut vraiment le vouloir pour rater une photo! Le rendu est beaucoup plus net et brillant, on ne retrouve pas les petits défauts des Polas comme les petits points sur les clichés, les irrégularités… Ils sont hyper fiables et faciles à utiliser, mêmes réglages de base distance-luminosité et un flash qui n’est pas automatique, en plus les pellicules coûtent moins cher. Mais on ne s’amuse pas autant qu’avec un Polaroid c’est sûr…

Si vous avez aimé l’article et que vous voulez en apprendre à vos copains, cliquez sur les boutons ci dessous! 🙂

Thomas Tissandier
thomas@kungfu-photo.com

Issu de la West Coast Parisienne, j’ai 23 ans, j’ai un -profil- artistique que j’aime mettre à contribution dans la photographie. Mon coup de cœur vers la photo s’est réellement déclenché suite à quelques jours à Vienne, paradis architectural et culturel (avec notamment une superbe expo consacrée à notre idole chez KungFu-Photo : Elliot Erwitt). Futur communiquant, j’aime échanger et partager. Outre cette présentation à la e-darling, j’aime le bon vin (et le bon pain), Gustav Klimt et les p’tits chiens.

12 Commentaires
  • Joël CRIDELAUZE
    Publié à 19:50h, 16 juin Répondre

    Bonjour Thomas, merci pour cet article trés intéressant, moi qui débute seulement.J’ai acheté d’occasion mais en trés bon état général, un Supercolor 635 et j(‘atatnd le 645CL (noir & rouge, trés beau !)commandé en Angleterre. Je n’ai pour l’instantq ue 2 phostos, mais je les trouve un peu trop jaune. Pourtant température extèrieure 26 à 28°c, et pour la 2ème photo j’ai déplacé le curseur (clair/ foncé) à moitié vers foncé (pour la 1ère photo le curseur était au centre). Des conseils STP ? MERCI+++
    Bien cordialement !
    Joël
    http://www.objets-de-convoitise.com
    http://www.TheBestRazorBlades.com

  • TOF | Pearltrees
    Publié à 10:18h, 07 mai Répondre

    […] Comment faire de belles photos avec un Polaroïd ? Récit de Maître Nao […]

  • Justine Collet
    Publié à 15:03h, 12 avril Répondre

    Salut Thomas,

    Merci pour toi article! Je viens d’acquérir un SX-70 et j’ai acheté les films B&W de chez Impossible. Mes 2 premières photos sont complétement ratées 🙁 Ce ne sont que des tâches noires et blanches 🙁 As-tu une idée de ce que je fais mal pour avoir ce résultat?

    Merci d’avance!
    Justine

  • germain
    Publié à 18:15h, 13 septembre Répondre

    La photo polaroid n’a qu’un seul avantage: Disposer d’une photo dans les 30 minutes, que l’on peut dédicasser à ses invités, se faire simplement plaisir ou l’utiliser à des fins professionnelles/protection juridique.
    Pour le reste, si l’idée est géniale, la qualité dont le piqué de la photo n’est pas terrible, comparable à un appareil argentique jetable Kodak.
    Le problème du numérique est sa conservation dans le temps, risque de tout perdre à cause des changements de supports et accesoires de lecture. Si l’on veut,comme moi, être capable de revoir ses souvenirs30 ou 40ans après, il faut revenir à l’album photo classique et l’argentique. Le numérique en album n’est valable que si le papier est de la même qualité que celui qui se faisait en argentique.
    Quant au Polaroid ancien, j’ai encore des photos médiocres mais toujours claires, comme au premier jour, il y a plus de 40 ans.

  • Audin
    Publié à 22:01h, 22 janvier Répondre

    Bonjour j’ai besoin de l’aide, je ne sais point comment faire car
    quand je prends des photos avec mon instax mini fujifilm la photo est blanche et le reste ça a marché juste une fois.

    • Aurore
      Publié à 16:31h, 12 mars Répondre

      Regarde sur la notice de ton appareil il est expliqué quel est le problème quand la photo sort blanche et ce que tu dois faire pour y remédier 😉

  • Camille Migniere
    Publié à 16:37h, 20 mars Répondre

    Bonjour j’ai besoin d’aide.J’ai un instax mini fujifilm et quand je prend ma photo,l’angle que j’ai choisi avant d’appuyer sur le bouton change quand la photo sort et elle est complètement ratée. Comment faire pour que l’angle ne change pas?

    • Rodolphe
      Publié à 15:20h, 14 avril Répondre

      Hello Camille !
      Sur ces types de pola, ton viseur a un angle différent de l’angle de l’objectif. Ce qui veut dire que tu ne photographies pas ce que tu vois dans le viseur, mais l’angle qu’il y a marqué sur ton objectif. Voilà une image qui te donnera quelques indications sur les différents angles possibles : http://www.comment-photographier.com/wp-content/uploads/2013/03/Focales1.jpg

      Bonne journée !

  • Rogerhome
    Publié à 22:03h, 11 juin Répondre

    Bonjour,
    J’ai une question qui reste en suspend malgré de nombreuses recherches sur le net, peut-être aurez vous des idées mais…
    Je souhaiterais afficher mes instax mini 90 sur un mur, faire une sorte de mur d’instantanées. Mais la question qui me vient, en tant que photographe reflex plutôt traditionnel….comment ces clichés type polaroid vont-ils vieillir au soleil ? Car les accrocher sur un mur de liège est une chose…se retrouver avec un mur tout jaunit au bout d’un an, tout de suite c’est moins fun….Je dois opter pour le spray de protection ? ou ce type de photo vieillit bien exposé à la lumière naturelle ?
    Merci du tuyau en tout cas 😀 Et super article !

  • Muffin's
    Publié à 14:18h, 24 août Répondre

    Bonjour, super article pour les débutants!
    Vous m’avez beaucoup aidé et je vous en remercie 🙂
    et au passage ce site est super!

  • denis
    Publié à 07:05h, 27 octobre Répondre

    Un bel article qui donne une énorme envie d’essayer !
    J’ai mis la main sur un Pola SX-70 land Camera et visité le site Impossible Project pour avoir mes premiers films.
    Dois-je prévoir d’acheter « une langue » ?
    Impossible Project propose des film périmés : utiles ? même utilisation ?
    Encore BRAVO pour votre article !
    Cordialement.
    denis.

  • abel
    Publié à 22:09h, 14 décembre Répondre

    Bonjour,
    Tous les pola type 600 sont ils identiques au niveau de « l’effet »?
    De la couleur de la photo etc…?
    Bonne soirée

Poster un commentaire