L’heure dorée : ou pourquoi les ninjas se lèvent à l’aube

Le meilleur moment de la journée pour prendre une photo existe…

Quand Maitre Shi-Fu a abordé pour la première fois la question de l’heure dorée, c’était comme souvent de manière bien énigmatique…

« Le sésame est au maki californien ce que les heures dorées sont aux ninjas-photographes »

Alors, en dehors de me mettre l’eau à la bouche ce genre de maxime ça me fait aussi un petit peu réfléchir… Assis devant mon bol de soupe miso et armé de mes baguettes je me suis attaqué un bien joli plateau de ces délicieux makis roulés à l’américaine.

D’entrée de jeu, je remarque que le sésame est d’une jolie couleur dorée. Je me saisis habilement d’un maki que je roule dans la sauce soja. Une fois la bouchée en bouche je comprends que si on peut en faire des makis californiens sans sésame, c’est quand même vraiment différent et vraiment mieux avec.

Comprenez : si vous pouvez faire des photos pendant les heures dorées, le résultat est très différent et aussi stupéfiant que les photos de Maitre Shi-Fu quand il était un adolescent rebelle.

Merci à notre ami Manu Fauque

A quoi ressemblent les heures dorées ?

Ce sont les deux heures de la journée où la lumière est la plus joueuse, elle change vite et ne revêt que des couleurs que vous ne pourrez pas observer à l’heure de la pause déjeuner.

Ce que vous allez observer c’est une lumière dorée très douce, qui donne bonne mine aux petits chiens affectionnés par Thomas (jetez un oeil a sa description…). Qui sans ça sont parfois un peu plates et pas si inspirantes. Ok, ok mais c’est quand ?

Concrètement l’heure dorée c’est :

  • C’est l’heure qui précède le coucher du soleil
  • Et l’heure qui suit le lever du soleil

Une petite mise en garde tout de même, selon les conditions météo l’heure dorée peut être plus ou moins longue. On parle de l’heure dorée, mais dans certains cas c’est juste une façon de parler.

Merci à Mugley

3 astuces pour photographier pendant la « golden hour »

1. Se renseigner sur l’heure du coucher ou du lever de soleil près de chez soi. Mais ce n’est pas tout, on jette aussi un oeil à la météo, si le ciel est trop nuageux ou s’il pleut, vos chances d’observer une vraie jolie lumière s’amincissent à la manière des forces du ninja qui ne se contente que d’un grain de riz par jour. Mais ça ne vas pas suffire…

2. S’accorder un bon moment. Certes, on parle déjà de faire des photos pendant une petite heure… Mais ce qui est très frustrant néanmoins c’est de devoir partir avant la fin du spectacle, encore pire arriver trop tard quand on s’est levé à l’aube. Comme je l’expliquais plus haut, pendant ces précieuses minutes la lumière peut changer considérablement et plus vite qu’un coup pied retourné. Autrement dit : Soyez là en avance et attendez-vous à partir un peu tard parce que vous n’allez pas pouvoir vous décrocher de votre appareil. Qui dit partir tard dit faible lumière, dit…

3. Amenez votre trépied, ou improvisez-en un. Que vous décidiez de partir pour l’heure du matin ou celle du soir, si vous êtes sur les lieux longtemps, il y a un moment où le ciel sera trop sombre pour que vous puissiez vous en passer. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour baisser les bras, surtout que les résultats peuvent vraiment tout casser*. Évidemment, les ninjas savent se débrouiller sans trépied. Il suffit de poser votre appareil sur quelque chose de stable et d’utiliser le retardateur pour être sur que rien ne bouge. *Comme sur la photo ci-dessous.

Mais au fait on photographie quoi pendant l’heure dorée ?

Un éclairage unique pour les paysages

C’est une excellente occasion de photographier les paysages en tout genre. C’est le seul moyen qui s’offre à vous d’avoir un éclairage vraiment original sur un paysage qui sera le même tout le reste de la journée. Et cet éclairage naturel façon films de kungfu à l’avantage de changer continuellement pendant près d’une heure.

Merci à Daniel Parks

Mais surtout pas que ça : portraits et silhouettes

L’heure  dorée ça donne bonne mine et la lumière étant basse ça permet de faire des portraits sans tâches d’ombres sur le visage. Ce qui sera toujours le cas si vous faites des portraits en extérieur à midi.

C’est une lumière qui se prête particulièrement bien aux jeux de silhouettes. En photographiant en contre-jour vous allez pouvoir créer des images très percutantes. Avec notamment  la lumière qui se éblouit derrière la silhouette que vous photographiez.

Au ras du sol

La lumière de l’heure dorée est une lumière qui rase le sol. En vous baissant un peu vous allez pouvoir prendre des clichés de la lumière qui traverse les brins d’herbes, les fleurs etc.

Les jeux d’ombres aussi sont une bonne source d’inspiration, qui dit lumière rasante dit très longues ombres au sol. C’est le cas notamment avec la photo ci-dessus.

 

Conclusion :  Si vous voulez vous mettre au défi un matin de cette semaine, (ou si vous voulez faire des progrès…) vous vous renseignez bien sur l’heure de lever du soleil, sur la météo. Un sushi dans le café et on oubli pas sa carte mémoire. Et surtout vous nous mettez un lien vers votre flickr ou portfolio en commentaire, et c’est pas tout …

Partagez l’article autant que vous pouvez, ça nous fait super plaisir et il parait que ça peut sauver les bébés pandas de la forêt natale de Maitre Shi-Fu. Les boutons sont juste ci-dessous 🙂

L’heure dorée, c’est aussi une super occasion de faire du CONTRE-JOUR! Venez lire cet article: Réussir une photo en contre jour!

 Merci à Georges Petrequin pour sa superbe photo de  ninja dépliant son abri pour la nuit, celle tout en haut de l’article.

Nicolas Richard
nicolas@kungfu-photo.com

Je suis plutôt moyen moyen mauvais en photo, mais je fais des progrès. J'ai bientôt ma ceinture jaune de kung-fu de la photo et Maitre Shi-Fu m'a dit que j'étais sur la bonne voie. Adepte de méthodes qui marche je recommande vivement la lecture du « kungfu de la photo ». Ah, euh, oui, je l'ai coécrit... :D Vous le trouverez dans la colonne de droite :)

2 Commentaires
  • Kungfu-photo au Festival de musique Beauregard
    Publié à 21:42h, 04 décembre Répondre

    […] On avait vraiment envie d’offrir un reportage photo quali. On a donc décidé de faire un peu de retouches. Hop, ni une ni deux, on a lancé photoshop et bidouillé un peu. Mon but : donner un côté retro et chaud. Plutôt facile avec le nombre de photos qui utilisait la lumière, notamment à l‘heure dorée de la journée. […]

  • Veronika
    Publié à 10:30h, 11 novembre Répondre

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site. Super!!! très sympa!

Poster un commentaire