Kungfu-photo au Midi Festival 2013

En juillet, Kungfu-photo est parti réaliser un reportage photo pour le Midi Festival. Accrédité et armé d’un joli boitier, nous partîmes direction Hyères pour nous adonner à nos deux passions : la photo & la musique.

Le Midi Festival 2013 c’est une programmation avant-gardiste, un festival convivial (10 000 personnes accumulés sur 3 jours) et où à partir de 00h00, tu écoutes de l’électro les pieds dans l’eau.  Il fait beau & chaud, parfait pour la photo.

Nous avons eu donc la chance d’avoir été accrédité pour l’occasion. À l’issu du festival, nous devions donc rendre un reportage à la fois ambiance et centré sur un groupe : celui de Peter Hook. Nous pouvions donc être tout près tout près de la scène ! Voici notre préparation :

La préparation, y’a que ça de bon :

On avait déjà une idée bien définie de ce que l’on voulait produire. D’une part on avait pris exemple sur un tas de reportages que l’on trouvait bétons et surtout, on a voulu rendre quelque chose de fidèle à ce que représentait le Midi Festival : une ambiance à la cool, qui sent bon le pain, mais un peu dark quand même. Pour le coup, ça collait bien avec ce que KFP aime faire : principalement un reportage photo d’ambiance et d’instantanés.

On avait déjà donc décidé de créer une ambiance un peu sudiste, avec beaucoup de contre-jours.

On voulait aussi trouver un moyen de faire en sorte que le nom/logo Midi Festival apparaisse sur notre reportage photo. Rendons au Ninja ce qui appartient à Ninja ! Maintenant que les choses sont clairs, passons à la pratique :

Sur le terrain, que faire ?

Pour nos photos d’ambiance, il ne faut pas hésiter à tirer le portrait de tout le monde : osez ! Les festivaliers sont comme vous : contents d’être là, prêts à faire la teuf , à boire (et à prendre tout un tas de choses illicites). Ils vont être plutôt réceptifs et souriants. On voulait aussi de jolies instantanées, car nous on adore (un peu comme notre idôle : Elliot Erwitt).

Pour les photos de groupe, près de la scène, là c’est différent. Premièrement, les flashs sont interdis. Ce n’est pas bien grave le jour, mais la nuit, ça devient vite un problème. La meilleure solution est de capter les lumières des spots, problème : ça bouge ! Du coup adaptez-vous, quitte à prendre le rythme de la musique (et donc le rythme des spots de lumières). Autrement, vous pouvez également augmenter légèrement l’ISO qui vous aidera à prendre plus de lumières.

Pour prendre une belle photo de l’artiste, trouvez ce qui le caractérise le mieux : vous rendrez nostalgique tout le monde. De même, chaque concert est une ambiance à part. À vous de l’identifier afin de mieux la reproduire sur vos clichés.

Post-festival, que faire, que faire ?

On avait vraiment envie d’offrir un reportage photo quali. On a donc décidé de faire un peu de retouches. Hop, ni une ni deux, on a lancé photoshop et bidouillé un peu. Mon but : donner un côté retro et chaud. Plutôt facile avec le nombre de photos qui utilisait la lumière, notamment à l‘heure dorée de la journée.

Notre devoir était aussi de rendre notre travail le plus rapidement possible. Histoire qu’il y ait le plus d’impact lors de la publication du reportage. Les photos en général, on les veut vite, après on s’en fou !

Voici donc une partie de notre reportage photo :


DCIM100GOPRO
DCIM100GOPRO
DSCN5726
DSCN5701
DSCN5633
DSCN5627
DSCN5589
DSCN5554
DSCN5530
DSCN5486
DSCN5430
DSCN5423
DSCN5404
DSCN5388
DSCN5350
DSCN5336
DSCN5334
DSCN5289
DSCN5268
DSCN5256
DSCN5228
DSCN5209
DSCN5208
DSCN5207
DSCN5186
DSCN5185
DSCN5180
DSCN5170
DSCN5169
DSCN5168
DSCN5150
DSCN5141
DSCN5137
DSCN5090
DSCN5087
DSCN5076
DSCN5074
DSCN5062
DSCN5056
DSCN5054
DSCN5052
DSCN5044
DSCN5043
DSCN5041
DSCN5037
_MG_8511
_MG_8494
_MG_8472
_MG_8069
_MG_8066
_MG_8045
_MG_8039
_MG_7983
_MG_7981
_MG_7970
_MG_7955

Si vous avez eu l’impression d’avoir partagé les mêmes sensations que les nôtres à la vu de ces photos, n’hésitez pas à les partager !

 

Thomas Tissandier
thomas@kungfu-photo.com

Issu de la West Coast Parisienne, j’ai 23 ans, j’ai un -profil- artistique que j’aime mettre à contribution dans la photographie. Mon coup de cœur vers la photo s’est réellement déclenché suite à quelques jours à Vienne, paradis architectural et culturel (avec notamment une superbe expo consacrée à notre idole chez KungFu-Photo : Elliot Erwitt). Futur communiquant, j’aime échanger et partager. Outre cette présentation à la e-darling, j’aime le bon vin (et le bon pain), Gustav Klimt et les p’tits chiens.

Pas de commentaires

Poster un commentaire