La question Style du ninja: doit-on prendre en photo ce que l’on mange?

Il y a quelque-chose que je trouve mystérieux et que sûrement vous aussi. On a tous des amis (ils ont bon dos les amis hein) qui prennent un (étrange) plaisir à prendre systématiquement leur assiette en photo au restaurant… Et ils ne s’arrêtent pas là!

Ils Tweet-ent et re-Tweete-nt le nom du restau, ils font un petit coucou sur Foursquare, ils se taguent sur Facebook avec les pouces levés à peine arrivés à table, et l’excitation du réseautage n’en finit pas de monter… A croire que s’ils sortent ce soir c’est uniquement pour ce spectacle. Les plats arrivent enfin et en une impulsion qu’ils semblent ne pas pouvoir maîtriser, c’est parti: « Click » x5 allez je prends ma boisson, mon saumon et ma purée de céleris en photo et je balance cette merveille sur tous les réseaux sociaux. »

Pour essayer de comprendre ce phénomène ninja psycho-sociétal, j’ai interrogé l’ordre du Style des ninjas.

Faut-il OUI ou NON prendre la nourriture en photo?

Voici ce que j’ai trouvé dans les écrits sacrés:

1. Prends ton rencard en photo plutôt que ton jus d’abricot

A priori, les photos faites avec ton smartphone et postées à la communauté, il faut mieux oublier. Déjà parce que tout le monde s’en fiche de ce que tu es en train de manger. On n’a pas forcément envie de savoir si tu te trouves au restaurant italien, chinois, iranien ou yougoslave ni de voir ton steak en photo sur notre home page… Pas très excitant.

Une chose est sûre: tu veux faire un photo reportage sur le menu du restau, okay. Mais surtout n’essaie pas d’y figurer. Prends plutôt le petit serveur italien à l’accent molto magnifico ou cette nana plutôt sympa avec qui tu dines.

duobouffe

2. Si tu veux faire de la Food Photo sors ton appareil photo et rend ça beau !

Il faut se rendre à l’évidence. Le ninja est un gros mangeur, il bat même Maître Panda à la NoodleSpeedContest Party du vendredi. Si on aime autant manger et qu’on peut baver devant un plat que l’on trouve beau, c’est qu’on doit arriver à faire de jolies photos.

J’ai donc tenter la Food Photo à quelques reprises au restau et particulièrement dans mes deux derniers voyages à l’étranger. Et l’exercice est assez sympa! Avec du bon matos, il n’est pas difficile d’obtenir un cliché qui se tient. Et il n’y a pas de meilleurs modèles que des petits pois ou une cuisse de poulet: Toujours bonne mine, ils ne râlent pas et ne bougent pas d’un fil.

Voilà ce que cela a donné:

DSC_0289

Plat typique balinais servi chez l’habitant

DSC_0077 (4)

Gratin au poisson créole

 

DSC_0076 (5)

La fameuse assiette créole

3. Pourquoi faire de la Food Photo?

Voici quelques raisons pour te lancer:

– Si tu tiens un blog cuisine, ou de critique gastronomique, la food photo te sera très utile et sa qualité sera un élément clé pour l’intérêt de tes visiteurs.

– Pour te souvenir de ces plats traditionnels extraordinaires que tu as pu goûter à l’étranger

– Parce que l’on peut réussir à faire de très belles photos de nourriture à condition d’être créatif et de vouloir s’exprimer avec son cliché. La simple figuration laissera malheureusement tout le monde indifférent.

Pour finir voici quelques clichés des pro de le Food Photo:

matt amandariz1

Matt Armendariz http://mattbites.com/

matt amandariz 2

Matt Armandariz mattbites.com

beatrice peltre

Beatrice Peltre beatricepeltre.com

helen dujardin

Helen Dujardin helendujardin.com

 

Si tu es un ninja qui a du Style et qui souhaite faire un petit clin d’oeil à tous ses chers amis drogués de la photo de leur assiette au restau, partage cet article sur les réseaux sociaux en appuyant sur les petits boutons juste en dessous!

Bon et puis si tu veux rater tes photos c’est par ici

 

Charlotte Dauchez
dauchez.charlotte@gmail.com

Moi, j'ai les yeux qui pétillent quand ils rencontrent un talent. Alors j'ai entrepris une longue quête pour partir à leur recherche. En route, je suis tombée sur les apprentis ninjas qui en pourchassaient aussi. On a fait une prière pour les pandas, on a mangé des sushis et on a fini par une petite séance de yoga. Depuis, je voyage avec eux et leurs appareils photo afin de découvrir des talents, de m’imprégner de leurs apprentissages et de vous les faire partager.

1Commentaire
  • Nicolas
    Publié à 08:39h, 11 février Répondre

    À l’étranger il ne faut surtout pas s’en priver. N’hésitez pas à prendre chaque plat individuellement et surtout assurez vous que la photo soit nette… Quand vous aurez tout dévoré il sera trop tard !

Poster un commentaire