Ninja Reporter de Guerre #5 : le Rajasthan par François-Henri CHAMBON

Notre Ninja Reporter de Guerre François-Henri Chambon vous a encore composé une petite salade de photos magnifiques venues de l’autre bout du monde, assaisonnée au soja, enjoy!

Mes tribulations indiennes continuent. Après l’Inde de l’Est dans mon précédent article, direction l’Ouest dans le Rajasthan. Cette série est le fruit de quinze jours solo sous le soleil des Maharadjas !
Nunchaku & Tandoori de côté, allons-y !

***

#1 City Palace à Udaipur

Le cliché est pris juste après le coucher de soleil dans les jardins du Palais d’Udaipur. La ville plonge doucement dans l’obscurité et les lampadaires s’allument. La photo aurait pu être prise simplement avec un ISO élevé. Néanmoins, une pose bien plus longue permet d’obtenir ce rendu parfaitement plat de l’eau !

FHC_7191

Techniques de ninja : ISO 100 – 18 mm – f/22– 25 secondes
 

#2 Lac Pichola dans l’obscurité

Encore une fois je mets l’accent sur le « plat » de l’eau. La vitesse d’obturation est fixée à 30 secondes ce qui permet de garder un ISO faible (250) et éviter, en plus, l’apparition de bruit (photo granuleuse). La balance des blancs joue un rôle clé. Éviter de se positionner dans des tons élevés (rouge/orange) et choisir une balance faible (teintes froides). Le rendu est plus naturel et on obtient une lumière blanche qui éclaire bien la ville.

Pour l’anecdote, le bâtiment blanc au fond est l’hôtel où a été tourné James Bond Octpussy ! Ninja cultivé !

FHC_6543

Techniques de ninja : ISO 250 – 18 mm – F/13 – 30 secondes

 

#3 Street Art Indien

Photo assez représentative de l’usage du grand angle. On est à 18mm, un angle encore plus large (<18) aurait été le bienvenue !
C’est ce que j’appelle mes « photos/ambiance ». On choisit un sujet clé de la scène au premier plan, puis on garde le fond pour l’action en elle-même.

La photo présente beaucoup de couleurs, on peut s’amuser à augmenter la saturation dans le picture control de l’appareil ! Ninja disco !

FHC_7020

ISO 200 – 18 mm – F/13 – 1/400

 

#4 Water Palace de Jaipur

Monument assez impressionnant à Jaipur (capitale de la région du Rajasthan). C’est très photogénique ! L’usage d’un filtre polarisant m’a permis d’éliminer les reflets du soleil sur l’eau. L’eau prend un aspect plus calme et on distingue bien plus facilement le reflet du Palais.

FHC_8426

ISO 250 – 58 mm – f/8 – 1/800

 

#5 Monkey Palace !

Toujours dans la capitale du Rajasthan, cette fois-ci au Monkey Palace. Le lieu est situé dans les hauteurs de la ville et regorge de ce genre de petits animaux espiègles ! Un bon Ninja doit savoir prendre ses distances mais il est vrai qu’il est tentant de s’approcher… Penser à augmenter sa vitesse d’obturation, les animaux peuvent bouger brusquement. On évitera le flou !

La photo est prise au 18mm (grand angle) donc les sujets sont vraiment prêts. Nunchaku ou pas, on ne maîtrise pas les singes du Monkey Palace ! Attention !

FHC_8422

ISO 250 – 18 mm – f/6,3 – 1/640

 

#6 Maquette de Jaipur

Vue d’ensemble sur la ville de Jaipur, Ninja astucieux ! Une bande de net dans un flou total permet de donner un aspect « maquette » à la photo. Cela est bien évidemment réalisé en « post-prod ». Ça change !

FHC_8428

ISO 250 – 18 mm – f/7,1 – 1/640

 

#7 Désert de Jaisalmer

Petite pause après de longues heures de dromadaire. La lumière est assez unique : le ciel est très nuageux mais on parvient à entrevoir quelques rayons de lumières. On a donc un mélange d’ombres et de lumières. L’usage d’un flash très léger permet d’avoir rendu clair du dromadaire.

FHC_9097

ISO 250 – 18 mm – f/6,3 – 1/2000

#8 Dunes au coucher de soleil

Moment vraiment unique. Les nuages ont disparus et le soleil se couche doucement. Lumière rasante sur les dunes du désert. Ninja impressionné !

FHC_9136

ISO 250 – 105 mm – f/6,3 – 1/640

 

#9 Méditation

Mon guide médite sur le haut d’une dune. Le sujet est bien trop loin pour l’utilisation d’un flash, on se tournera donc sur l’aspect « silhouette ». Ne pas non plus trop fermer l’obturateur si l’on veut obtenir ce « rendu silhouette » sinon le ciel perdra de sa luminosité.

FHC_9238

ISO 250 – 90 mm – f/5,6 – 1/1600

 

#10 Nuit au clair de Lune

Le ciel est bien dégagé ! Pour obtenir des photos d’étoiles il faut régler sa mise au point sur « infini ». Le rendu ici n’est pas parfaitement net puisque la pause est juste un peu trop longue (n’oublions pas que la Terre bouge !). L’ajout d’un sujet permet de faire vivre un minimum l’image.

Ne pas monter trop fort en ISO pour éviter le bruit.

FHC_9282

ISO 800 – 18 mm – f/3,5 – 20 secondes

 

#11 Au coin du feu

Moment assez unique juste avant de s’endormir sous les étoiles. La photo est prise non pas en « paysage » mais en « portrait ». Cela permet d’avoir non seulement le feu mais aussi le ciel assez magique !

FHC_9347
ISO 1200 – 18 mm – f/3,5- 8 secondes

 

#12 Direction Agra

Le fameux Taj Mahal de l’autre côté de la Rivière Yamuna. La photo est prise avec un filtre polarisant au coucher de soleil. On obtient ce ciel profond assez époustouflant et les détails de l’architecture car les reflets de lumières parasites disparaissent !

FHC_9649

ISO 250 – 18 mm – f/5 – 1/640

#13 Le Taj à l’indienne

L’envers du décor ! Derrière les barbelés et ce désordre bien typique à l’Inde se dresse le Taj Mahal à l’architecture parfaite !

FHC_9667

ISO 250 – 18 mm – f/5 – 1/640

 

#14 ZE cliché

Probablement l’un des moments les plus forts de mon expérience en Inde. Il est 6h45, le soleil se lève et les jardins du Taj Mahal sont absolument vides. J’ai pu pénétrer l’enceinte dans les premiers et encore aujourd’hui je ne saurais comment décrire ce moment.

Absolument fabuleux, on a même pas envie de prendre de photos tellement les lieux sont à couper le souffle…

FHC_9782

 

#15 Lune & Taj Mahal

Il est tôt dans la matinée, le ciel toujours un petit peu sombre et la Lune va bientôt disparaître. Le marbre blanc du Taj Mahal reflète parfaitement la lumière orangée du soleil au matin.

Moment très fort … Ninja très ému !

FHC_9869

ISO 320 – 70 mm – f/5,3 – 1/1000

Si comme nous vous voulez dire un immense bravo à François-Henri pour toutes ces photos à couper le souffle et ses explications simples et claires,  suivez le guide: cliquez sur les liens de partage ci-dessous! 🙂

Et si vous voulez en savoir plus sur les photos de ce ninja reporter de guerre, allez voir sa dernière mission en Inde juste ici!

Thomas Tissandier
thomas@kungfu-photo.com

Issu de la West Coast Parisienne, j’ai 23 ans, j’ai un -profil- artistique que j’aime mettre à contribution dans la photographie. Mon coup de cœur vers la photo s’est réellement déclenché suite à quelques jours à Vienne, paradis architectural et culturel (avec notamment une superbe expo consacrée à notre idole chez KungFu-Photo : Elliot Erwitt). Futur communiquant, j’aime échanger et partager. Outre cette présentation à la e-darling, j’aime le bon vin (et le bon pain), Gustav Klimt et les p’tits chiens.

Pas de commentaires

Poster un commentaire