Ninja reporter de guerre #2 : les photos de concert de Mathilde Beaugé

L’une de nos ninjas contributrices préférées a accepté de faire un reportage photo sur un concert de rock panda auquel elle a assisté. Elle nous a rendu son travail… Au top du top : 10 photos : 10 astuces.

Mathilde a quelque chose qu’on adore chez Kungfu-photo : un style. Elle se démarque dans chacune de ses photos. À travers cet article, elle nous y livre toutes ses explications. Un vrai régal à base wasami.

***

DSC_2846

Début de concert. Un seul objectif, le 50mm, focale fixe, il faut se faufiler au premier rang pas le choix ! Hors de question d’utiliser le flash, ça gêne les musiciens et le rendu est blafard. Je tâtonne en mode manuel, ouverture et ISO au max, vitesse 1/50 ça fera l’affaire. Quelques photos floues au début, premier portrait du guitariste capté, c’est parti !

 

On décroche un peu de la scène pour s’occuper de ce qui se passe autour. Un peu partout des vestes en jean ornées de ce logo brodé papillonnent, dans le public, au vestiaire, dehors, une pinte à la main. C’est leur soirée ! Le 50 me donne un cadrage serré sur l’emblème du tremplin. Le fait de jouer sur la profondeur de champ donne un relief plutôt sympa ; le noir et blanc s’impose !

 

DSC_2948

Malgré un objectif idéal pour les gros plans, je décide de prendre un peu de recul et de me décoller des musiciens. Debout sur un banc, surplombant le public, j’essaye de capter la scène dans son ensemble… Difficile, je me concentre sur le guitariste et en profite pour montrer le fond, super logo d’Unizik ! Les lumières me donnent plusieurs photos trop saturées ; l’une trop rouge, l’autre trop verte… Finalement le b&w est encore ce qu’il y a de mieux.

 

DSC_2961

Une fois de plus au plus près de la scène, j’essaye d’oublier les rockeurs un instant pour me concentrer sur des détails ; pieds, pédales, instruments… Celui-ci, posé dans un coin, m’intrigue tout particulièrement ! Le 50mm est parfait pour capter les petites choses insolites ; l’ouverture toujours au max (1.8 ou 2) permet une profondeur de champ qui les mettent bien en valeur.

 

DSC_3115_2

Nouveau groupe, John Doe, mes préférés. Retour aux portraits des musiciens. Mes réglages ne bougent quasiment pas sur l’ensemble du concert. Je ferme de temps en temps à 2.8 ou 3.2 pour un effet « clair-obscur ». Il faut parfois un peu de temps pour avoir un cliché bien net, chose difficile avec ces hyperactifs de la scène ! Et puis, l’espace d’un quart de seconde, le visage se calme, se fige dans une note, et le portrait est dans la boîte !

 

DSC_3121_2

Faisons un peu bouger la mise au point ! J’enlève l’autofocus, ferme un poil mon obturateur, et me concentre sur la main du chanteur… Avec le flou et le jeu de couleur, l’ensemble de la photo est plutôt original, ça change !

 

DSC_3166_2

Je m’éloigne à nouveau de la scène et retourne me mettre en hauteur. Le cadrage est toujours serré, pas si évident de trouver un angle intéressant ! Je me concentre à nouveau sur les mains du chanteur qui s’amuse avec le pied de son micro, elles sont au centre de la photo et ressortent plus nettement, je tiens mon point d’accroche.

 

DSC_3138_2

Ca bouge dans le public ! Il est moins éclairé donc j’ouvre à 1.8, j’augmente ma vitesse et je mitraille jusqu’à obtenir quelque chose de net… Coup de bol d’avoir capté l’expression de son visage sur un slam de 4 secondes !

 

DSC_3246_2

Je ne change rien à mes classiques: ouverture à 2.2, vitesse 1/50, ISO au max, profondeur de champ pour mettre en valeur le musicien. Leur fond visuel est plutôt lumineux et crée un contraste avec les cheveux et le pull assez sombres. Le projecteur rouge/violet se charge de donner la lumière particulière.

 

DSC_3232_2

Fin de concert, le calme revient petit à petit, les portraits sont plus faciles. Le guitariste se paie le luxe d’allumer sa clope sur scène, effet Gainsbourg inloupable ! Je corrige un chouïa l’exposition par la suite pour que la photo soit un peu moins sombre, rien de plus.

 

Lisez aussi nos astuces maison pour faire des belles photos en concert

 

Toutes les photos de Mathilde (y compris celles-ci) sont visibles via son blog : http://noordinaryheroine.blogspot.fr. N’hésitez pas à y faire un tour, nous on adore 🙂

Si vous aussi, vous êtes carrément en mode ninja reporter, n’hésitez pas à soumettre vos photos. On sera complètement OP pour les publier. Pour ça envoyer un courriel à  shifumi (at) kungfu-photo.com

Et prenez le temps de partager cet article, vous ferez doublement plaisir : à nous et à Mathilde.

 

Thomas Tissandier
thomas@kungfu-photo.com

Issu de la West Coast Parisienne, j’ai 23 ans, j’ai un -profil- artistique que j’aime mettre à contribution dans la photographie. Mon coup de cœur vers la photo s’est réellement déclenché suite à quelques jours à Vienne, paradis architectural et culturel (avec notamment une superbe expo consacrée à notre idole chez KungFu-Photo : Elliot Erwitt). Futur communiquant, j’aime échanger et partager. Outre cette présentation à la e-darling, j’aime le bon vin (et le bon pain), Gustav Klimt et les p’tits chiens.

1Commentaire

Poster un commentaire