Ninja Reporter de Guerre #1 : Birmanie

Cet article est écrit par un de nos amis ninjas parti en mission très loin dans la savane, il est illustré uniquement par ses photos. Un gros big up à François-Henri CHAMBON :

 

FH, notre ninja reporter de guerre

 

Prendre des photos à l’étranger, le Ninja adore… Encore plus s’il peut faire des photos souvenir qui font la différence.

En Birmanie, il fait beau, il très beau alors mieux vaut éviter les heures d’ensoleillement au zénith : le pays tout entier est surexposé. On peut prendre l’option du lever tôt… ou attendre sagement le coucher de soleil !

Aller hop, le Ninja de Guerre s’arme de son boitier + un objectif grand angle (super pour les paysages) et let’s go ! Allons shooter du Birman !

 

#1 : Coucher de soleil à Mandalay

Profitons des nuages ! Ne pas forcément choisir une balance de blanc nuageuse qui rendrait une image orange marron. Restons simple et profitons de ce mélange de bleu, orange et noir. L’ouverture de mon appareil est ici assez faible. On capte l’essentiel en terme de lumière ce qui rend une image assez sombre : les voilà nos rayons de soleil !

La photo est prise au grand angle. Cela donne une impression d’espace en déformant légèrement l’image : idéal pour un ciel parsemé comme celui-ci !

 

#2 : U bein bridge

Balance de blanc nuageuse par exception ! L’image est binaire : Marron / Noir. La mise au point est effectuée sur l’eau et non les nuages. On a donc à la fois la lumière du ciel mais aussi une profondeur de champs qui permet de distinguer l’eau très clairement.

#3 : Futur Ninja Birman !

Pas facile de prendre une photo en charrette… Pour éviter les turbulences, mieux vaut passer en vitesse très rapide. Ne pas oublier d’ouvrir grand son obturateur ! Le rendu serait alors très sombre… Ça aurait été dommage: il est cool ce futur ninja !

 

#4 : Encore un coucher de soleil ?

Ninja original ! Passer en mode manuel sur l’objectif et défaire la mise au point comme on le souhaite. Le soleil devient une bille fluorescente.
Ça change non ?!

 

#5 : Temple Bagan à Bagan

 Profitons de cette lumière ! Un beau ciel bleu, une végétation verte, quelques ombres, la pierre est assez sombre. Impossible de surexposer, obturateur moyennement ouvert, grand angle, c’est easy !

 

#6 : Black &Wh…. Orange

Coucher de soleil à Bagan. L’obturateur est fermé au maximum avec en plus un petit jeu de correcteur d’exposition… De la retouche en live ! Le rendu est très sombre : on ne distingue que les reliefs. Le ciel en ressort vainqueur !

#7 : Apocalypse au Festival de Ballons à Inlay

C’est ce qu’on appelle un énorme coup de chance. J’y crois beaucoup… Photo prise après l’explosion d’une « Mongolfière/Feu d’artifice ».

Fuir ou prendre une photo il faut choisir. J’ai essayé les deux !

 

#8 : Pirogue sur un Lac

Photo assez typique dans son genre : capter l’écume du bateau. Il s’agit d’un instant très bref : choisir un vitesse d’obturation assez rapide.

 

#9 : Lac – Montagne – Nuage

Photo paysage assez typique encore une fois. Mieux faire sa mise au point sur les montagnes, cela leur donnera leur couleur telle qu’on la voit. Photo prise en mode vitesse vu qu’une pirogue, ça tangue !

 

#10 : Pêcheur au coucher de soleil

 


Enorme opportunité. L’angle de la lumière est parfait : on obtient un personnage à moitié éclairé. Un grand merci au soleil !

Thomas Tissandier
thomas@kungfu-photo.com

Issu de la West Coast Parisienne, j’ai 23 ans, j’ai un -profil- artistique que j’aime mettre à contribution dans la photographie. Mon coup de cœur vers la photo s’est réellement déclenché suite à quelques jours à Vienne, paradis architectural et culturel (avec notamment une superbe expo consacrée à notre idole chez KungFu-Photo : Elliot Erwitt). Futur communiquant, j’aime échanger et partager. Outre cette présentation à la e-darling, j’aime le bon vin (et le bon pain), Gustav Klimt et les p’tits chiens.

1Commentaire
  • Samir
    Publié à 14:28h, 14 décembre Répondre

    Cool, une grosse préférence pour la dernière : le pécheur

Poster un commentaire