Prendre une photo originale : les 7 gestes du ninja

Dans le lancer du shuriken, tout est dans le geste. En photo c’est pareil : pour effectuer une photo extraordinaire, il est bien de maîtriser quelques astuces (très simples). En voici quelques unes…

Des photos sans saveur

J’ai souvent été frustré sur le fait de vouloir prendre des photos originales sans jamais y parvenir. Car oui, tout comme vous, je fais l’effort de prendre mon appareil le plus régulièrement possible. À chaque fois, je fais des photos par centaines. Seulement voilà, parfois, on bloque.

Un jour, au détour d’un combat de sabre, Maître Shi Fu m’expliqua qu’il était parfois nécessaire de radicalement changer nos habitudes. C’est à ce moment, qu’en l’occurrence, j’ai compris qu’il fallait, par des gestes simples, changer notre façon de prendre des photos. Une exigence que j’ai essayé d’appliquer à moi même. Jugez par vous même (soyez cool hein) :

1er geste : le cadrage incliné

Par des gestes simples j’entends… vraiment des gestes simples.

Le cadrage est essentiel dans la photographie. Une photo mal cadrée, ça peut paraître vite moche (pour éviter cet écueil, lisez une astuce dans cet article de Nicolas : http://www.kungfu-photo.com/retouche-methode). Pour autant, il faut parfois casser les codes :

C’est ce qui affirmera votre style. En communication, on appel ça la Disruption. En l’occurrence, j’adore jouer sur un cadrage peu conventionnel. Ca permet de donner une nouvelle dimension à votre photo :

J’ai pris cette photo à Salzburg, en Autriche.

Ici, un double effet : contre plongé et cadrage incliné. J’ai l’impression qu’ici, le personnage est nettement plus mis en valeur. Il y a une dimension plus magique.

2ème geste : la contre-plongée, la souplesse du ninja

N’hésitez pas à vous mettre à genoux pour prendre une photo ! Ca donnera de la hauteur à votre sujet et donc à votre photo…

Voilà un exemple d’une photo prise en contre-plongée.

 

3ème geste : la macro

Sélectionnez le mode macro de votre appareil photo (logo : le lotus, la plante préférée de Maître ShiFu). Rapprochez-vous le plus possible de votre sujet et cliquez !

J’ai pris cette photo en macro dans une église à Salzburg.

Un autre intérêt de la macro est que le sujet que vous avez pris en photos laisse suggérer son arrière plan, qui lui est flou… C’est une façon habile de faire parler votre photo et faire en sorte que chaque personne qui la regarde, l’interprète à sa façon.

4ème geste : les ombres

Contre toute attente, une ombre peut apporter énormément à la photo. Par exemple, imaginez celle-ci sans ses formes géométriques sur le sol…

Merci à « choudoudou » pour cette photo (dispo via http://www.flickr.com/photos/100581/445110873/sizes/l/in/photostream/)

Adoptez la vigilance du ninja, et prenez garde aux ombres.

5ème geste : les reflets

Autre atout vicieux (principal qualité dans la méthode du Kung Fu de la photo) : les reflets. Ca marche beaucoup avec les paysages ou avec de gros bâtiments :

J’ai pris cette photo en plein centre de Vienne. Jolis reflets!

6ème geste : faire un zoom de très loin

Certains diront qu’un zoom ne vaut pas une belle macro. Mais certaines prises de vue ne sont pas possible de près. Et parfois on peut pas vraiment se rapprocher sans tuer la scène… Un ninja c’est discret…

J’ai pris ce p’tit chien entrain de roupiller, de loin, en utilisant un gros zoom.

Ici j’ai préféré ne pas provoquer la vigilance de ce p’tit chien en me mettant à plus de 10 mètres

 

7ème geste : la photo en mouvement

Prendre une photo à un moment où les choses bougent. C’est peut-être l’exercice le moins évident. Il permet de mettre un sujet en avant (le sujet lui est net et ne bouge pas) et ça donne du mouvement à la photo :

J’ai pris cette photo dans une rue à Vienne. Le mouvement est incarné par la voiture qui passe au travers de la photo. 

C’était mes photos ! Mais vous en trouverez en partout qui illustrent très bien ces 7 gestes simples régulièrement utilisés.

 

Vous pouvez partager cet article via les boutons ci-dessous, je vous en serai personnellement très reconnaissant ! 🙂

Thomas Tissandier
thomas@kungfu-photo.com

Issu de la West Coast Parisienne, j’ai 23 ans, j’ai un -profil- artistique que j’aime mettre à contribution dans la photographie. Mon coup de cœur vers la photo s’est réellement déclenché suite à quelques jours à Vienne, paradis architectural et culturel (avec notamment une superbe expo consacrée à notre idole chez KungFu-Photo : Elliot Erwitt). Futur communiquant, j’aime échanger et partager. Outre cette présentation à la e-darling, j’aime le bon vin (et le bon pain), Gustav Klimt et les p’tits chiens.

Pas de commentaires

Poster un commentaire