La leçon n°4 du dragon : mon modèle est moche, que faire ?

S’il aime aller jusqu’au bout de ses idées et voir ses projets concrétisés, le ninja n’aime pas pour autant aller à l’encontre de la volonté des siens, car on le sait, le ninja vit en harmonie avec ce qui l’entoure – sable, ciel, nunchaku et Marianne James. Et tout bon ninja-photographe le sait, il n’y a rien de plus agaçant qu’une super photo qui ne peut être partagée parce que le sujet ne s’y trouve pas à son goût. Ou bien, soyons franc, parce que le sujet est juste hyper moche sur la photo. Des boutons, des cernes, un double menton et le cheveu plat, il suffit parfois d’un rien pour gâcher une formidable photo alors tout le reste est parfait. Mais l’erreur est humaine, et c’est probablement ce qui rend le portrait si intéressant. On n’est jamais à l’abri d’un vilain défaut pas du tout prévu, et c’est dommage de ne pas pouvoir gommer quelque chose pour rendre la photo plus belle.

L’outil fluidité

Parfait pour modifier les traits d’un visage, pour mincir un personnage, pour diminuer un élément d’une photo ou bien pour le grossir, l’outil fluidité est assez difficile à utiliser au départ, mais après quelques instants de pratique, il peut se révéler incroyablement utile pour corriger des petits défauts tels qu’un bras difforme, un double-menton affreux, ou bien une bosse sur le nez. Le but n’est bien sûr pas de modifier entièrement le sujet de la photo, qui risquerait de ne pas du tout se reconnaître et de vous haïr parce que vous lui aurez trouvé trop de défauts.

 

Les trois options les plus utiles pour l’outil fluidité sont d’abord l’outil doigt, qui permet de déplacer les pixels, puis l’outil grossir, et enfin l’outil réduire. Il faut veiller à bien régler la taille de son curseur – un curseur trop petit rend la plupart du temps la retouche très compliquée.

 

L’outil emporte-pièce

L’outil emporte-pièce est particulièrement adapté pour les détails de peau tels qu’un poil mal placé, un bouton, des rides, des cernes et des poches sous les yeux. Vous pouvez retrouver le guide d’utilisation de cet outil dans l’article « la retouche de la lumière ».

 

 

Les calques de couleur

Votre photo est parfaite mais votre modèle a les dents jaunes / les yeux rouges / des ongles violets ? Pas de problème, c’est assez simple à corriger. Comme tout, il faut juste prendre le coup de main.

Dans la fenêtre des calques, choisissez l’icône nouveau calque. Un nouveau calque vide apparaît. Veillez bien à le sélectionner afin de ne pas passer directement sur votre image, au risque de l’endommager. Prenez l’outil pinceau et choisissez la dureté minimum. Faites attention aussi à la taille de votre trait, qui doit être bien adapté à la zone sur laquelle vous choisissez de travailler. Au niveau de l’opacité de votre trait, choisissez 100%, car c’est quelque chose que l’on modifiera après coup. Pour les dents, il est préférable de ne pas choisir 100% partout, au risque de se retrouver avec une bande blanche pas du tout naturelle à la place des quenottes. Je conseille donc de colorer en blanc chaque dent une par une à 100% en n’allant pas jusqu’au bord des contours, puis de choisir une moindre opacité pour les espaces où les dents se touchent. Quand vous aurez fini cette étape, le plus dur sera derrière vous. Il s’agit ensuite de choisir un mode pour intégrer au mieux votre calque sur votre photo. Selon les cas, je conseille soit le mode « lumière tamisée », soit le mode « intégration », soit le mode « normal » à opacité faible (vous pouvez le changer à droite du bandeau déroulant pour le mode d’intégration). Pour les dents, par exemple, je conseille le mode d’intégration « lumière tamisé » avec bien sûr un réglage d’opacité.

Cette technique des calques peut être utilisée pour à peu près tout, des sourcils trop clairs (voir photo) aux cheveux, en passant par les lèvres (voir photo), la couleur des yeux (voir photo) et la peau en général (voir photo).

 

Après bien sûr, pour améliorer le modèle la retouche des couleurs est toujours envisageable ainsi que l’exposition.

 

Capucine De Chocqueuse
Capucinedechocqueuse@gmail.com

Passionnée. C’est le mot qu’il faut retenir me concernant. J’aime autant de choses que j’en hais, tout cela avec passion. J’ai un intérêt particulier pour la retouche et le rêve secret de me marier avec Jackie Chan.

6 Commentaires
  • Alexandre
    Publié à 19:10h, 14 novembre Répondre

    quid de l’outil « correcteur localisé » ? pour les petits (et gros) détails qui sont moches (que ce soit un poil ou meme un poteau ) il marche tres bien !!

  • Samir
    Publié à 19:45h, 14 novembre Répondre

    Sous lightroom tu peux utiliser très simplement le pinceau avec Effet (« Clarté » ou « Adoucir la peau » par exemple) , ca permet en 10 secondes de rendre ton modèle moche en bombe atomique (si si je t’assure :D)

    • Alexandre
      Publié à 20:09h, 14 novembre Répondre

      ouai, lightroom est surement le meilleur pour le travail de lumieres, couleurs et petits détails, mais quand on passe au « gros » travail, photoshop devient utile, résultat, il faut utiliser les 2 😉

      • Critidos
        Publié à 00:07h, 15 novembre Répondre

        Perso, j’utilise plutôt Photoshop quand il s’agit d’ajouter/supprimer/modifier des éléments de l’image.

        Pour juste traiter les photos sans trop changer la réalité (c’est-à-dire purement développer la photo), je fais quasiment tout sur Lightroom.

        Après, chacun a ses habitudes et il existe une multitude de manière de faire la même chose avec ces logiciels et d’autres.
        C’est le résultat qui compte 🙂

        Le titre de ce billet m’a bien fait rire 🙂

  • Capucine
    Publié à 00:35h, 15 novembre Répondre

    Oui, encore une fois, Lightroom est probablement un super logiciel mais comme le programme ici c’est plusieurs articles de retouche qui concerneront beaucoup de thèmes différents, je préfère me concentrer sur Photoshop qui est un logiciel que je connais bien mieux que les autres.
    Mais Samir, merci beaucoup pour tes conseils ! Je vais peut-être me mettre sérieusement à Lightroom histoire de satisfaire un peu tout le monde !

  • Guillaume Manceron
    Publié à 22:02h, 15 novembre Répondre

    Le titre de l’article est juste génial, maintenant on peut se reparler le salon de la photo est terminé 😀

    A bientôt

Poster un commentaire