S’inspirer, copier ou plagier en photographie?

Voici un article de notre nouvel ami Patrick: il est professeur de photo depuis 30 ans et c’est un grand ninja. Lui aussi a un blog qui s’appelle Comment apprendre la photo.

Place à Patrick :

Ceux qui ne veulent imiter personne ne créent jamais rien. (Salvador Dali)

Méditez un instant sur cette pensée…

De tout temps, les artistes se sont inspirés de leurs prédécesseurs, de leurs maîtres.

Pourquoi la photo échapperait-elle à cette règle ?

Pourquoi copier serait interdit ?

 

En quoi vous inspirer d’autres photographes peut-il vous aider ?

Bien entendu, il ne s’agit pas de passer votre vie à copier les autres servilement !

Mais si vous voulez progresser rapidement, plutôt que de faire n’importe quoi, donnez-vous un chemin de travail, un chemin de progression.

 

En effet, d’autres que vous se sont confrontés aux problèmes posés par votre passion bien avant vous, que ce soit de la musique, sculpture, peinture…

En étudiant leur travail, en comprenant comment ils ont abordé ces difficultés, vous allez pouvoir à votre tour surmonter ces difficultés et gagner un temps précieux plutôt que d’essayer, seul dans votre coin de réinventer la roue.

 

Oliver-Clarke-Assemblage

Avec un peu de chance, vous pouvez trouver sur Flickr un photographe proche de votre région et vous inspirer de son travail comme ici Oliver Clarke. Vous pourrez de cette manière vous entraîner sur les mêmes lieux. Sinon, vos devrez choisir des lieux approchants, ce sera moins efficace. Ou vous tourner vers les cartes postales.

 

En comprenant comment un autre photographe a mis en valeur un sujet,

  • quel type de focale il a utilisé ;
  • comment a-t-il joué sur le jeu des perspectives ;
  • quel choix a-t-il fait pour l’étendue de la netteté ;

vous allez petit à petit intégrer son savoir faire.

Après avoir bien maîtrisé ses techniques, vous pourrez voler de vos propres ailes et imposer votre style.

 

Comment faire en pratique ?

Selon votre disponibilité, le temps consacré à votre passion et votre objectif final vous choisirez une démarche plus ou moins ambitieuse.

 

Démarche longue

Cette première démarche certainement la plus formatrice mais aussi la plus longue et la plus difficile à mettre en oeuvre.

Rassurez-vous, ce n’est pas mission impossible !

À vous de bien doser votre motivation.
Surtout, ne vous mettez pas de barrière.
Ce qu’un autre peut faire, pourquoi ne pourriez-vous pas le faire aussi ?

Comme dans toutes les disciplines artistiques il y a des gens plus talentueux que d’autres, bien entendu.
Mais les grandes réussites sont surtout le fruit d’un travail acharné !

 

Vos maîtres

  • Vous allez faire une sélection des 5 photographes dont le travail raisonne le plus en vous.
    Ces photographes dont les photos vous font rêver.
  • Parmi leur oeuvre retenez les 5 photos dont vous vous seriez le plus de fier d’en être l’auteur.
  • Classez-les dans l’ordre, selon vous, de difficulté de réalisation.
    J’écris « selon vous » car des fois, un sujet apparemment extrêmement simple s’avère très difficile à traiter…
Avant de copier un style de photo, poussez bien l'analyse. Sur cette photo, il s'agit d'une vue HDR prise par Alphi Lanni. Pensez-y si vous voulez obtenir le même effet.

Avant de copier un style de photo, poussez bien l’analyse. Sur cette photo, il s’agit d’une vue HDR prise par Alphi Lanni. Pensez-y si vous voulez obtenir le même effet.

 

 

Analyse

Ce travail de sélection effectué, passez maintenant à l’analyse.

Vous pouvez faire une recherche dans la biographie, sur Internet…

Vous arriverez peut-être de cette manière à savoir quel matériel a été utilisé pour réaliser la photo considérée.

Méfiez-vous des fantaisies de journalistes.
Assurez-vous de la vraisemblance entre le matériel annoncé et les réelles possibilités de ce matériel…

 

Disséquez point par point cette image :

  • Ouverture : quel diaphragme ?
    Est-ce que la zone de netteté et étendue ou réduite ?
  • Temps de pose : est-ce que le mouvement est figé ?
  • Sensibilité ISO : en fonction de la quantité de lumière apparente, l’ouverture et le temps de pose que vous imaginez, tentez de déterminer la sensibilité ISO nécessaire.
  • distance focale de l’objectif
  • distance probable de mise au point

 

Passez maintenant à la composition

  • La toute première question, est-ce que la composition répond à la règle des tiers ?
  • Comment le photographe a utilisé le jeu des fuyantes ?
  • Comment a-t-il équilibré les masses ?

 

La lumière :

  • Son orientation
  • Sa qualité (dure ou douce ?)
  • Sa quantité
Vous pouvez sélectionner une photo pour la technique employée, comme cet effet de zoom réalisé par Thomas Wensing.

Vous pouvez sélectionner une photo pour la technique employée, comme cet effet de zoom réalisé par Thomas Wensing.

 

Au travail !

  • Une fois toutes ces préparations faites, trouvez un sujet comparable.
  • Imprégnez-vous de l’état d’esprit du photographe… et lancez-vous !

 

Si vous êtes débutant, orientez-vous plutôt vers la photo de paysage ou la nature morte en studio.

C’est un bon moyen de copier son maître avec un maximum de réussite.

 

Premier exercice simple

  • Pour un premier exercice, je vous conseillerais tout simplement de choisir quelques belles cartes postales de votre lieu de résidence.
  • La qualité des cartes postales a considérablement évolué, ces dernières années.
    L’avantage, est de pouvoir disposer d’un modèle facilement reproductible, puisqu’il est situé aux alentours de votre domicile.
    Pas besoin d’attendre les vacances !

 

À partir d’une belle carte postale de qualité, vous allez commencer par la copier, servilement !

Soyez très critique jusqu’à une réussite totale de ce travail de copiste.

 

Variation autour d’un thème

Seulement, lorsque vous aurez réussi une copie parfaite, lancez-vous maintenant dans un travail d’inspiration !

Changez votre point de vue, l’ouverture, l’endroit où vous ferez la netteté pour faire des variations autour du thème de base donnée par votre carte postale.

 

Faites ce travail plusieurs fois dans l’année et je vous garantis des progrès spectaculaires !

Sans vous en rendre compte, votre style va éclore comme par enchantement !

 

———————————–

Encore merci au vénérable ninja Patrick Louiche de nous avoir éclairé de ses conseils. Si vous voulez avoir plus de ses conseils, allez voir son blog ici : Comment apprendre la photo.



Rodolphe Gardies
rodolphe@kungfu-photo.com

La photo, j'aime ça. Au début, j'aimais seulement les regarder, les mettre en fond d'écran, les afficher sur mes murs. J'en voyais tellement qu'un jour, j'ai pris la décision qui s'imposait en toute logique : me mettre au kungfu! Ninja depuis le plus jeune âge j'étais pourtant incapable de faire un seul mouvement correctement. Jusqu'à ce que je mêle mes deux passions grâce à l'enseignement de Maitre Shi Fu : le kung-fu et la photo.

2 Commentaires
  • Alain E
    Publié à 13:14h, 05 mai Répondre

    On peut s’inspirer de plusieurs photographes (encore heureux) mais le plagiat est formellement interdit, rien que pour le respect du travail du photographe.

    • Rodolphe
      Publié à 10:27h, 12 mai Répondre

      Bonjour Alain !

      Bien sûr, le plagiat n’est pas recommandé, et même interdit avec les questions de propriété intellectuelle, mais ce que dit Patrick, c’est que justement pour progresser en photo, on peut essayer de « copier » les grands photographes, ou de s’en inspirer. La logique reste la même, et bien sûr, c’est fondamental de respecter le travail du photographe dont on s’inspire.

Poster un commentaire