Interview de Sarah Jehan: Tutoriel de la photo de portrait

Nom du photographe interviewé : Sarah Jehan

Site web : www.sarahjehan.net


KFP: Une description générale de ton travail  :

Sarah Jehan : Photos de rues, portraits, scenes de vies quotidiennes, je shoote partout où je me trouve pour figer a tout jamais un regard, un instant, une tranche de la vie quotidienne sans vouloir tenter d’organiser ou d’y donner du sens mais juste pour partager le monde qui m’entoure tel que je le perçois.

KFP : Qu’est ce qu’un portrait réussi ?

Sarah Jehan : Un portrait réussi est un portrait qui ne laisse pas indifférent et qui réveille une émotion.

KFP : Penses – tu qu’il y a des règles dogmatiques (par ex composition / orientation de la lumière / netteté ou orientation du regard etc…) ou faut-il s’en affranchir ?

Sarah Jehan : J’ai toujours pensé que les règles étaient faites pour être transgressées. Trop réfléchir aux règles peut faire perdre le moment magique d’un millième de seconde où il faut déclencher, mieux vaut suivre son instinct. Il arrive souvent qu’un « défaut » retiré en post prod puisse faire perdre l’âme de la photo et raconter une histoire totalement différente.

KFP : Sans matériel adéquat, est-il possible de faire un joli portrait ? Tes astuces de matériel pour un portrait posé ?

Sarah Jehan : Sans matériel, il vaut mieux shooter en extérieur et profiter de la lumière naturelle qui est de loin la plus belle source de lumière qui soit. En intérieur, une simple lampe de bureau peut servir à déboucher des ombres, un carton blanc peut aussi servir de réflecteur mais positionner un sujet près d’une fenêtre peut aussi donner de très beaux résultats. Pour le fond, utiliser son environnement pour donner une âme à la photo ou tout simplement un mur blanc ou de couleur.

KFP : Y a-t-il des moments et des endroits propices ?

Sarah Jehan : Non, il n’y a que le moment du déclenchement qui est important, celui qui va faire ressortir un trait de caractère du sujet, un regard, une allure, une expression quelle qu’elle soit.

KFP :Comment détends-tu les personnes que tu prends en photo ? (la question exclut les modèles professionnels)

Sarah Jehan : Je leur parle, les fait rire et commence à shooter même si je sais que la photo  que j’attends ne viendra que lorsque j’aurais réussi a leur faire oublier le boîtier. Les photos trop posées ne me plaisent pas. En général mon travail commence lorsque le sujet pense que j’ai LA photo alors il se détend et moi j’en profite pour déclencher.

KFP : Comment gérer un ou une personne particulièrement impatiente ? Et quand ils sont plusieurs ???

Sarah Jehan : Je ne suis pas de bon conseil pour répondre à une telle question car ma spécialité est la photo volée et c’est dans la spontanéité que je me sens le mieux donc que ce soit une ou plusieurs personnes j’estime que c’est a moi de me débrouiller pour trouver le bon moment pour déclencher.

 KFP : Quid des portraits volés ?

Sarah Jehan : Les portraits volés sont souvent ceux qui dégagent le plus d’émotion car ce sont ceux qui montrent les sujets au naturel tels qu’ils seraient si ont les croisait dans la rue. Pour un portrait volé je pense qu’il ne faut pas avoir peur de se rapprocher du sujet et déclencher. Un portrait volé a trop longue distance avec un zoom n’aura pas le même rendu ni la même émotion.

KFP : Une question que tu aimerais développer ?

Sarah Jehan :Pas une question, juste une affirmation,  la photo doit avant tout rester un plaisir.

 

Si vous voulez voir ce que Sarah Jehan fait, allez sur sa page Facebook 🙂

 

Interview réalisée par notre ninja Sandrine Delage

 

Sarah-jehan

 

Sarah-jehan3

 

Rodolphe Gardies
rodolphe@kungfu-photo.com

La photo, j'aime ça. Au début, j'aimais seulement les regarder, les mettre en fond d'écran, les afficher sur mes murs. J'en voyais tellement qu'un jour, j'ai pris la décision qui s'imposait en toute logique : me mettre au kungfu! Ninja depuis le plus jeune âge j'étais pourtant incapable de faire un seul mouvement correctement. Jusqu'à ce que je mêle mes deux passions grâce à l'enseignement de Maitre Shi Fu : le kung-fu et la photo.

4 Commentaires
  • Freddy Gaurier
    Publié à 19:54h, 18 mai Répondre

    Je me limiterai à citer Ansel Adams
    « Il n’y a pas de règles de composition, il y a seulement de bonnes ou de mauvaises images. »
    Les tiennes sont bonnes

  • Micka
    Publié à 07:32h, 06 août Répondre

    Voilà un moment que je n’étais pas passé ici et je découvre cette série d’interview très intéressante avec des conseils pleins de bons sens et des photographes talentueux.

    • Rodolphe Kungfu-Photo
      Publié à 09:45h, 15 septembre Répondre

      Hello Micka,
      Merci pour ton passage sur Kungfu, comment se porte ta photo?

  • Alain
    Publié à 11:23h, 04 décembre Répondre

    « Un portrait réussi est un portrait qui ne laisse pas indifférent et qui réveille une émotion. »

    Je n’aurais pas dit mieux =) L’émotion est vraiment le plus important, la photo doit dégager quelque chose pour qu’elle soit réussie, c’est primordial.

    Belle interview !

Poster un commentaire